Après le 7 janvier – Quel rôle social pour le service ? Une piste.

Il est toujours intéressant de confronter ses écrits à l’épreuve du temps. La question du service national, civique, civil ou militaire est récurrente depuis la suspension du service militaire à la fin du siècle dernier. Les attentats de janvier 2015 ont remis ce sujet sur le devant de la scène et générant des actions de renforcement du service au plus haut niveau de l’Etat. C’est donc naturellement, à l’aune des événements récents, que je propose de relire cet article, rédigé en 2009 et publié en février 2010 dans la Revue défense nationale, Peu d’éléments ont réellement vieillis ou sont totalement décalés à part peut-être le succès relatif du service civique.

220px-Place_de_la_République_-_Égalité

Pour la création d’une garde nationale à la française

La suspension du service national (Loi n° 97-1019 du 28 octobre 1997), devenu inégalitaire, semble avoir engendré d’importantes lacunes dans la formation des futurs citoyens que la journée d’appel et de préparation à la défense (JAPD) est loin de combler. Elle a fragilisé la cohésion nationale qui permettait le partage d’une culture de défense. Par ailleurs, le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2008 précise que, malgré le personnel de l’État et le réseau dense de volontaires mobilisables pour des causes nationales, « ni les pouvoirs publics, ni la société ne sont suffisamment préparés à faire face à des crises majeures ».

Continuer la lecture

Share/Partage