Quelques réflexions dissuasives

Le numéro double d’été de la RDN consacré au nucléaire militaire est passionnant. On y picore pas mal d’idées. Car le débat bruyant organisé par les “opposants” ne va pas au vrai des problèmes. Entre l’inutilité de la dissuasion (alors que le monde réarme) ou l’éventuelle économie qu’apporterait la fin de la deuxième composante (sans comprendre la logique de Bercy : qui croirait qu’une baisse de budget nucléaire serait intégralement reversée au pot commun ? Heureusement, la remontée de la LPM a fait taire ce débat, sauf de la part de quelques politiciens qui n’ont pas compris grand chose), ils passent à côté beaucoup de notions essentielles et pas si controuvées.

Source

 

Par exemple : qui a noté que dans le discours d’Istres, prononcé par le PR en début d’année, il n’est question que d’avertissement ? L’adjectif ultime est passé à la trappe. Oh, B. Tertrais rappelle bien que le ministre de la défense a utilisé l’expression consacrée en novembre (“ultime avertissement”) mais voyez vous, entre le bon Dieu et ses saints, je préfère écouter le premier. Donc, avertissement. Sans plus de précision. Sous-entendant qu’il pourrait y en avoir plusieurs ?

Continuer la lecture

Share/Partage
Translate »