Corée du Nord, au-delà du buzz…pourquoi et comment en est-on arrivé là ?

Arthur V. Guri est un spécialiste des relations internationales qui a souhaité nous faire part de sa vision de la Corée du Nord au travers d’un mini-dossier. Après avoir redonné de grands éléments au sujet de l’histoire [1], de la politique et de la gouvernance [2] de la Corée du Nord, ce dossier se termine par la partie qui en est sans doute la plus consistante, et dans laquelle nous chercherons à mieux comprendre la situation géopolitique actuelle de la RPDC. Pour cela, nous aborderons les questions suivantes :

  • Pourquoi le régime ne s’est-il pas encore effondré ?
  • Pourquoi la perspective de la réunification semble-t-elle peu réaliste ?
  • Pourquoi le régime multiplie-t-il les provocations violentes envers ses voisins ?
  • Pourquoi le régime mène-t-il un programme d’armement nucléaire ?

Dossier Corée du Nord EchoRadar 2014 - Image 6(Source)

Nous conclurons cette partie, et ce dossier, par une réflexion sur la légitimité du dirigeant nord-coréen actuel, Kim Jong-un.

On notera que cette troisième partie, est inspirée, entre autres, par l’ouvrage de 2012 d’Andrew Logie, « The Answers – North Korea », duquel nous avons repris, complété et mis à jour beaucoup d’éléments intéressants. Continuer la lecture

Share/Partage

Corée du Nord, au-delà du buzz…la politique et la gouvernance

Arthur V. Guri est un spécialiste des relations internationales qui a souhaité nous faire part de sa vision de la Corée du Nord au travers d’un mini-dossier. Après avoir présenté quelques éléments d’histoire puis évoqué le sujet du traitement médiatique pas toujours très objectif qui en est fait dans les médias occidentaux [1], il s’intéresse dans cette deuxième partie à l’organisation politique et la gouvernance très particulière de la RPDC.

La faim en fil rouge

Pourquoi le régime ne s’est-il pas encore effondré ? Pourquoi le régime multiplie-t-il les provocations violentes envers ses voisins ? Pourquoi le régime mène-t-il un programme d’armement nucléaire ?

Pourquoi la perspective de la réunification semble-t-elle peu réaliste ? Qu’est-ce qui pousse certains Coréens du Nord à fuir, au péril de leur vie, et de celles de leurs proches ? Quel est l’un des aspects les plus structurants de la situation nord-coréenne depuis au moins 20 ans ?

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/10/24/PHO0ec62570-5b5e-11e4-9a6b-0d91aada86b3-805x453.jpg

(Source)

 La situation nord-coréenne est, comme nous allons le voir, la résultante d’un jeu géopolitique assez complexe, mais force est de constater que la famine, omniprésente, s’impose comme un élément de réponse incontournable à l’ensemble des questions précédentes. Pour mieux comprendre la position du « joueur » RPDC, nous allons, dans cette partie, nous intéresser à des éléments structurants de sa politique (intérieure ou extérieure), et à son système de gouvernance. Continuer la lecture

Share/Partage

Corée du Nord, au-delà du buzz…plantons le décor

Arthur V. Guri est un spécialiste des relations internationales qui a souhaité nous faire part de sa vision de la Corée du Nord au travers d’un mini-dossier. Dans cette première partie, il commence par présenter quelques éléments d’histoire de la RPDC puis par évoquer le sujet du traitement médiatique pas toujours très objectif qui en est fait dans les médias occidentaux.

Dossier Corée du Nord EchoRadar 2014 - Image 2(Statue de Kim Il-sung)

Introduction : un « tube à essai sociologique géant »

La RPDC fait partie de ces pays si particuliers que l’on pourrait qualifier de « tubes à essai sociologiques géants » [1].

L’Europe continentale, aussi belle et chargée d’histoire soit-elle, a vécu ce que l’on pourrait appeler de gros « mélanges » au cours des derniers millénaires. Ceci a eu pour effet, malgré les différences culturelles locales dans chacun des États qui la composent, d’homogénéiser une sorte de « référentiel » moral relativement commun. On y partage une histoire, des valeurs, des évènements structurants. Et quand bien même on y rencontre des coutumes différentes d’une région à l’autre, les différents peuples se « connaissent » plutôt bien et sont à même de comprendre leurs réactions mutuelles de façon assez naturelle (attention : « à même de comprendre », pas « prêts et enclins à accepter »…). Continuer la lecture

Share/Partage