Après le 7 janvier – Lutte juridique contre le terrorisme sur Internet

Les attentats terroristes subis à Paris en ce début d’année ont mis en exergue l’utilisation du web comme outil et vecteur de la radicalisation terroriste. En effet, le web est la meilleure vitrine dont les djihadistes puissent rêver afin de diffuser leur propagande dans le monde entier et dans toutes les langues ainsi que de recruter le plus facilement possible les candidats au djihad.

Matt Murphy – EI cyberwar –

De plus, le web permet aux terroristes de récupérer des informations stratégiques mal protégées et de s’organiser à distance pour la préparation de leurs attentats ainsi que d’agir directement par de simples défigurations de sites Internet ou des dénis de service. Face à ce phénomène de violence amplifié par la Toile, quelles sont les réponses juridiques existantes en France ? Continuer la lecture

Share/Partage