5 ans d’EchoRadar – Climat, je t’aime, moi non plus !

C’est incontestable, nous le savons depuis des décennies, la planète subit un réchauffement climatique et il est urgent de réduire la production de CO2. Face à ce constat simple, que faisons – nous et surtout avec quelle efficacité ?
Le point de départ de cet article qui s’inscrit dans le dossier anniversaire d’EchoRadar est la tenue de la COP 21 de décembre 2015, événement marquant choisi dans la période de 2014 à 2019.

Source image : AFP/Archives – LIONEL BONAVENTURE

Une vision politique du climat – la COP 21 et les suivantes
La COP est une conférence internationale sur le climat qui réunit chaque année les pays signataires de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC). L’édition 2015 (COP21) a été organisée par la France. L’Accord de Paris qui y a été adopté engage toutes les parties signataires à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à maintenir le réchauffement sous la barre des 2°C d’ici à 2100. Belle performance médiatique et politique puisque le 4 novembre 2016, un an seulement après la COP21, l’Accord de Paris est entré en vigueur car le double seuil nécessaire a été atteint, ratification par 55 pays couvrant au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre, grâce à la ratification des pays les plus émetteurs comme le Canada, la Chine, les États-Unis, l’Inde. Cet accord incarne un repère historique pour les négociations internationales sur le climat ainsi qu’un éveil médiatique et citoyen sur la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique.
Mais 3 ans après, l’accord est affaibli par le retrait des États Unis ainsi que l’inaudibilité des COP 22 et suivantes sur la poursuite d’un plan d’actions cohérent et efficace.
Ces accords politiques certes nécessaires sont loin d’être suffisants pour l’efficience de l’action politique sur le climat.

Continuer la lecture

Share/Partage