Du prochain crach du bitcoin

Le bitcoin monte à des valeurs folles. Le rythme de croissance de son cours rappelle l’inflation dans l’Allemagne de l’après-guerre mondiale. A la seule différence qu’alors, c’était la valeur de la monnaie qui subissait une chute vertigineuse, tandis que dans le cas présent, elle connaît une hausse exponentielle. Mais ne s’agit-il que d’une bulle spéculative ? « C’est pas si simple« , comme disait mon expert favori…

source

En effet, on pourrait penser à une bulle spéculative. Comme celles auxquelles les marchés financiers nous ont habitué. Pour les plus anciens, souvenez-vous de la bulle des dot.com en 2000. Alors, l’exubérance irrationnelle des marchés financiers jouait à plein (était-ce de Greenspan ou de Bernanke ?). On nous expliquait le mimétisme à la fois rationnel de ceux qui suivaient la bulle mais aussi sa nécessaire explosion, une fois que le fantasme laissait cours à la nouvelle, celle qu’il y a bien une réalité et que « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel » et que « il faut vendre au son du canon » et autres proverbes boursiers. Continue Reading

Share/Partage

Cryptomonnaies : Grandeur et décadence

Cryptoine mise hors service. Après les attaques contre les plates-formes d’échanges AllCrypt Bitcoin et Altcoin, c’est Cryptoine qui vient d’être ciblée et mise hors service le 24 mars dernier. Cryptoine est une plate-forme d’échange assez modeste par ses volumes de transaction et sa fréquentation mais son offre particulièrement large couvre de nombreuses cryptomonnaies parfois exotiques et confidentielles. Le hacking dont elle a été victime le 24 mars 2015 l’a obligée à interrompre totalement son activité pour «gérer la crise».

Image 0 Bitcoin Cryptoine

Un certain nombre de portefeuilles de cryptomonnaies auraient été attaqués et vidés de leurs contenus. Les administrateurs de Cryptoine ont publié plusieurs communiqués à destination de leur clientèle : Continue Reading

Share/Partage

Bitcoin, le revers de la pièce

Monnaie virtuelle très controversée, le Bitcoin crée le débat avec d’une part ses détracteurs qui l’assimilent à une invention nuisible permettant le blanchiment d’argent et la fraude fiscale et d’autre part ses admirateurs qui le considèrent au contraire comme une révolution monétaire apte à bouleverser les moyens de paiement dits traditionnels. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le rapport sénatorial du 23 juillet 2014 1  se range du côté de l’opinion des admirateurs. Inversement la Banque de France, elle, émet un avis farouchement opposé 2 au Bitcoin et souligne avant tout les risques issus de cette nouvelle monnaie.

Bitcoin Armstrong via le Bitcoin subreddit.

Bitcoin Armstrong via le Bitcoin subreddit.

Avant de rentrer plus précisément dans le débat, quelques éléments de définition et de contexte s’imposent.

Créé par un certain Satoshi Nakamoto, le Bitcoin est un système de paiement totalement décentralisé qui fonctionne sans l’intervention des banques et des États mais uniquement via un protocole informatique. Dans le cadre des monnaies ayant un cours légal, les banques jouent le rôle de tiers de confiance. Dans les transactions avec le Bitcoin, ce sont les utilisateurs eux-mêmes, sur un réseau pair à pair ou « peer to peer », et sous couvert de l’utilisation d’un algorithme cryptographique garantissant en principe la sécurité et l’anonymat, qui effectuent directement la transaction3.

Continue Reading

Share/Partage
Translate »