Après le coup de pied AUKUS : quelques réflexions pour le long terme

L’élection présidentielle française de 2022 et la crise, principalement diplomatique et politique à l’annonce de l’alliance AUKUS, sont deux événements qui méritent d’être reliés à plus d’un titre. Pour en tirer pleinement les enseignements à moyen et surtout long terme et profiter de la future nouvelle mandature pour, osons le dire, se concentrer sur les priorités nationales en réallouant significativement nos moyens militaires comme diplomatiques. Cet article, sans être exhaustif, propose des pistes de réflexion pour permettre à la France de demeurer une puissance moyenne, capable de protéger efficacement ses intérêts fondamentaux et, par extension, de soutenir son développement et sa capacité à traverser les prochaines décennies en étant moins vulnérable à un adversaire, quel qu’il soit.

(Source)

Le nouveau Président de la République, qui sera élu au soir du 6 mai 2022, bénéficiera d’une pleine et entière légitimité pour poser un nouveau regard stratégique sur ce que sont nos intérêts fondamentaux et quelles sont nos réelles priorités face à l’arc de crise [1]. Continuer la lecture

Share/Partage

Après le 7 janvier – Un évènement stratégique ?

A la suite du sillon tracé par Cyberland (Indect), le Dr Isabelle Tisserand (Sécurité et Défense : saut quantique) et de Sécurité des Systèmes Juridiques (Lutte juridique contre le terrorisme sur internet), Echoradar continue de vous proposer, par ses différents points de vue, des regards contrastés sur les événements qui ont eu lieu entre le 7 et le 11 janvier.

Blank book cover © Inconnu.

Aujourd’hui, tentons d’interroger la portée stratégique des attentats de la semaine du 7 janvier 2015. Faut-il reprendre le vocable de surprise stratégique ? Dans un premier temps, nous pouvons questionner la pertinence de la notion de « surprise stratégique ». Par la lecture des spécialistes, ce n’était – malheureusement – pas une surprise. Nos différents services de renseignement nous alertaient régulièrement – depuis plusieurs années – sur la volonté forte et soutenue de commettre des attentats sur le sol national. Nombre de projets étaient déjoués. En outre, sur un plan plus tactique, le mode opératoire utilisé n’est pas original. Il a même été, semble-t-il, était reproduit à Copenhague tout récemment. En outre, les différents livres blancs depuis 1994 n’écartaient pas, au contraire, la menace terroriste. Ils la considèrent même.

Continuer la lecture

Share/Partage