L’effet ou l’état

Il y a quelque temps déjà une controverse est apparue : la méthode de raisonnement tactique (ou méthode d’élaboration des ordres, c’est selon), vise-t-elle à atteindre un état final recherché ou bien un effet final recherché ? Nouvelle querelle des anciens et des modernes, nécessité de vivre avec son temps, adaptation du vocabulaire aux nouvelles menaces, impératif de demeurer souple sur les pattes arrières… il est possible de choisir l’explication qui sied le plus sans pour autant discréditer son interlocuteur (ou presque).

Cet habile changement de vocabulaire réalisé sans changer l’acronyme EFR, est-il vraiment innocent ou n’est-il pas de nature à remettre en cause la clarté de la méthode, suscitant ainsi des débats aussi passionnés que ceux d’une célèbre affaire ?

Affaire Dreyfus. “Un dîner en famille” (1899), par Caran d’Ache (1858-1909).

L’objet de ce billet est de participer à la controverse en y apportant un grain de sel. Ou du poil à gratter…

Continuer la lecture

Share/Partage

Stratégie & confinement : de l’adhésion à la répulsion ?

La foudroyance de la crise Covid-19 laisse depuis beaucoup d’entre nous dans un état oscillant entre new normalité et sidération avec des périodes alternant abattement et bouffées d’optimisme extrêmes. La dépression collective et le cataclysme économique se rapprochent nous disent les spécialistes, oubliant sans doute un peu à dessein que le pire n’est jamais sûr. Il n’empêche, alors qu’un troisième confinement en moins d’une année se profile, l’heure est venue de s’interroger sur un phénomène étrange voire paradoxal.

(Source)

Les Français, si Gaulois et rétifs à l’autorité et à la contrainte, qu’elle soit physique ou idéologique, ont à une écrasante majorité étonnamment adhéré aux confinements et au respect des différentes règles s’y rapportant.

Continuer la lecture

Share/Partage

Stratégie & confinement : les organisations confinées

L’épidémie de coronavirus a eu d’importantes répercussions sur notre monde. La production, les relations interpersonnelles, la confiance dans les gouvernements et la science ont été impactées. Elle aurait même, dit-on, tout modifié. Le management serait, d’ailleurs, entré dans une nouvelle ère

Est-ce bien sûr ?

N’y aurait-il pas, comme dans Astérix, un irréductible village gaulois qui continuerait, bien retranché, à mener la vie d’avant ?

Source

Telle est la question que nous pouvons nous poser à propos des organisations, qui semblent particulièrement bien résister à cette pandémie. Ou plutôt, la façon dont les représentants des organisations (partis politiques, administrations, entreprises, etc.) traversent la crise est impressionnante : ne varietur. Elle leur glisse dessus comme l’eau sur les plumes d’un canard…

Les Asiatiques ont testé, isolé, tracé et porté le masque très tôt ? C’était un particularisme asiatique nous fut-il suggéré. L’absence de réactivité de l’OMS et du système de santé français ont été critiqués ? Cette immutabilité prouvait en fait leur résilience.

Résilience, vraiment ? Regardons-y de plus près.

Continuer la lecture

Share/Partage

Stratégie & Confinement : l’ère du blocus informationnel

2020 : nous voilà soudain tous enfermés ! En termes stratégiques (« nous sommes en guerre » n’est-ce pas) comme doit-on évaluer notre confinement ? Est-ce un comportement défensif, ou au contraire, une tactique menant à la victoire ? Et d’ailleurs serions-nous autoconfinés si nos chefs – en stratège de la nation – n’avaient pas imposé cette décision ?

Ces questions, qui renvoient aux grandes peurs du passé, il paraissait encore inimaginable de se les poser au 21ème siècle, pour un occidental du moins, dans un monde en paix. Pourtant, les sièges, les blocus, les containement et embargos ne sont pas des reliquats de l’Histoire et bien des peuples en font encore l’amère expérience aujourd’hui.

Difficile d’illustrer cet article, alors voici une citation de Star Wars Episode 1. Un “meme” très repris cette année lors des interruptions de visio !

Le pivot Pacifique des Etat-Unis face à l’expansion chinoise nous rappelle bien sûr le containment de l’URSS mais aussi les alliances britanniques sur le continent jusqu’en 1815, des murs renforcés à grand renfort de technologies numériques sont rebâtis aux frontières depuis une décennie sur tous les continents, et certains aimeraient même voir l’Europe « forteresse » rejouer les invasions barbares en Méditerranée (ajoutons-y le Royaume-Uni dans la Manche) face aux flux migratoires. Quant aux zones de guerre, les sièges et blocus y semblent plus durs que jamais, et les ghettos et camps d’internement n’ont pas disparu.

Non décidemment, la planète n’a pas attendu la pandémie pour conserver, intensifier, et moderniser des stratégies de confinement vielles de plusieurs millénaires.

Continuer la lecture

Share/Partage

Dossier “Confinement et stratégie”

Echoradar a le plaisir de poursuivre une tradition immémoriale, celle du dossier de Noël. Mais si, vous savez : on prend un thème et chacun des radaristes vous livre un de ces billets dont il a le secret et surtout l’appétit, puisque la coupure de fin d’année permet normalement à la plupart d’entre nous de.. .couper, justement, du traintrain quotidien et de revenir à des activités autrement importantes, comme de réfléchir et de bloguer. Sans blague…

Tout l’enjeu consiste à définir le thème. En général, on discute entre nous un bon trimestre tant la chose est importante. à, ça a été plus facile, grâce à la Covid et aux décisions gouvernementales, qui nous imposent de ne pas dépasser plus de six convives adultes le soir de Noël, avec la notion de “couvre-feu”, d’ “autorisations de sortie” et autres accessoires du contrôle de la mobilité (oui, nous pensons à l’application numérique “anti-Covid”).

Tout au long de ces derniers jours de 2020 et des premiers de 2021, nous évoquerons donc confinement et blocus, confinement des organisations,  confinement et mobilité, acceptabilité des mesures de restriction, confinement et grande stratégie, notamment.

Nous vous souhaitons bonne lecture et surtout de très joyeuses fêtes de Noël.

Echoradar.

Share/Partage

Anatoli Kitov : pionnier de la cybernétique soviétique [Partie 2]

Seconde partie de notre entretien avec Vladimir Kitov, fils du pionnier de la cybernétique soviétique qui aurait pu donner naissance à un Internet mondial si les autorités militaires et politiques avaient eu l’audace et de la perspicacité de comprendre la révolution proposée par le colonel-ingénieur.

La troisième et dernière partie sera publiée en fin de semaine.

En vous en souhaitant bonne lecture.

Yannick Harrel

Vladimir Kitov (fils) et Anatoli Kitov (père)

Continuer la lecture

Share/Partage

CONCEPTS DE CONTRE GUERILLA EN GUERRE ASYMETRIQUE

L’auteur du texte ne possède aucune expertise militaire. Son propos limité est de rappeler des concepts opérationnels ayant eu cours dans les deux conflits auxquels la France fut confrontée en Indochine (1945-1954) et en Algérie (1954-1962). Dans les deux cas de ces guerres « asymétriques », une fraction d’officiers de terrain de l’armée française avait développé des concepts de contre guérilla inspirés des principes de la guerre révolutionnaire mis en pratique par le Vietminh. L’application de ces concepts avait été tolérée tacitement par l’Etat Major, et dans l’abstention décisionnaire du pouvoir politique, au cours des « opérations du maintien de l’ordre » en Algérie. Parmi ces officiers (décédés) on pouvait citer notamment les noms des colonels Roger Trinquier (auteur de « La guerre moderne ») et Antoine Argoud, polytechnicien (nb : major de l’Ecole de Guerre, qualifié par ses pairs de l’époque de possible « futur chef de l’armée française »).

Continuer la lecture

Share/Partage

La stratégie russe de développement de l’intelligence artificielle

Ce texte est le fruit d’une collaboration entre Thierry Berthier et Yannick Harrel (membres d’EchoRadar). Il s’agit d’une étude exclusive relative à la publication par les autorités russes du document stratégique sur l’IA. Elle a été diffusée initialement sur The Conversation le 26 Novembre 2019

 

Vladimir Poutine lors de l’assemblée fédérale du 1er mars 2018 – Crédits photo Sputnik

Le 1er septembre 2017, le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine énonça lors du discours de rentrée universitaire ces propos sentencieux :

« L’intelligence artificielle est l’avenir, non seulement pour la Russie, mais pour toute l’humanité. Cela présente des opportunités colossales, mais aussi des menaces difficiles à prévoir aujourd’hui. Quiconque deviendra le leader dans ce domaine deviendra le dirigeant du monde. »

L’oukaze (loi) fixant le cadre, les objectifs et les moyens du développement de l’intelligence artificielle en Russie a été promulgué près de deux ans plus tard, le 10 octobre 2019. Ce décret présidentiel s’inscrit dans une volonté politique plus large : garantir la souveraineté technologique de la Fédération de Russie. Une ambition qu’est encore venue illustrer la participation remarquée de Vladimir Poutine à la conférence sur l’intelligence artificielle tenue le 9 novembre 2019 à Moscou.

 

Continuer la lecture

Share/Partage