Éthique de responsabilité c/ punition collective

 

L’étude des mobilités a ceci de fascinant qu’elle permet de mettre en exergue les fondements d’une civilisation, tant par les mobilités elles-mêmes que par l’écosystème qu’elle génère et nécessite.

C’est pourtant sur un plan plus philosophique que technique ou logistique qu’est abordé le sujet du jour.

Continue Reading

Share/Partage

Echo du Bocal avec Jonathan Marole, responsable du studio de développement Vision Réelle

Faisant suite à la présentation de la simcade Classic Racers à laquelle nous avons consacré une analyse, nous avons contacté Jonathan Marole qui s’est prêté au jeu de l’Echo du Bocal. Qu’il en soit remercié.

Pouvez-vous vous présenter Jonathan, et notamment décrire votre parcours professionnel?

Titulaire d’un Bac STI, je suis principalement autodidacte dans le métier, mû par ma passion pour le monde automobile. Et pour être plus précis, c’est surtout le design automobile qui bénéficie de mon intérêt, à telle enseigne que lors d’un de mes premiers postes chez Office Depot, je dessinais des carrosseries pendant mes pauses au lieu de déjeuner. J’ai aussi acquis une Lancia Delta 2 HF Turbo 2.0l.

Puis j’ai été amené à travailler pour Eden Studios, développant principalement des simulations automobiles. Avec l’émergence de la 3D et son rachat par Infogrames/Atari, j’ai participé à plusieurs projets dont Test Drive Unlimited 1 où je fus en charge de la partie DLC et Test Drive Unlimited 2 où je gérais tous les aspects des véhicules (graphismes, physique, gameplay et son). Ces dernières années, ma société a principalement travaillé pour des titres tels que Gear Club sur iOS, Android et Nintendo Switch.

Continue Reading

Share/Partage

Classic Racers : baguette, fromage et pistons

 

C’était un temps où les assistances électroniques n’existaient pas, les filtres épongeant toute sensation entre le pilote et la machine n’avaient pas encore cours, les moteurs rugissaient à pleins cylindres et la foule pouvait palper ses chevaliers des temps modernes. C’étaient les années 1960…

Les odeurs d’huile et de fumée matelassant les narines, le goût du sang tapissant la bouche, le souffle rauque du moteur et les pétarades de pots saturant les tympans, le volant si difficilement maîtrisé par des mains moîtes engoncées dans des gants en cuir : c’est cette époque que vous propose de revivre ludiquement Classic Racers.

Continue Reading

Share/Partage

Pour votre…

 

Ce syntagme prépositionnel est matérialisé généralement par des messages informatifs audios ou visuels : que ce soit pour votre sécurité ou pour votre santé, une puissance tutélaire s’applique à vous garantir un avenir meilleur. Du moins telle est l’idée. Et ce avec le concours très zélé de nombreux adeptes prompts à s’employer à faire le bonheur d’autrui, y compris contre leur propre gré.

La liste ne demande qu’à être complétée. À quand le pour votre solvabilité, pour votre sobriété, pour votre parentalité et peut-être même pour votre sainteté voire votre éternité?

Continue Reading

Share/Partage

“Le chant du loup” d’Antonin Baudry

Exceptionnel : le film proposé par Antonin Baudry l’est à plus d’un titre. Il n’est pas exempt de défauts et de choix audacieux dans le scénario et la conduite de l’intrigue. Ce qui n’empêche aucunement beaucoup de reconnaître qu’il est un très bon film et, fait rarissime, une bonne retranscription de la navigation à bord des sous-marins à propulsion navale nucléaire français. Belle récompense pour la Marine nationale qui continue à renouer avec le cinéma et n’a pas ménagé ses efforts pour ce film. Bien des problématiques opérationnelles sont retranscrites sur grand écran.

 

 

Attention : ne lisez pas ce qui suit si vous n’avez pas encore vu Le chant du loup. Foncez dans la salle obscure la plus proche de chez vous et ne lisez pas la suite… !

Continue Reading

Share/Partage

L’Union Européenne, prototype de dictature post-démocratique

De prime abord, l’intitulé du texte qui suit serait de nature à dispenser de sa lecture tant la question qu’il soulève paraît incongrue. Pour la majorité des observateurs peu avertis ou  limitant leur jugement aux apparences, l’Union Européenne ne saurait être qualifiée de dictature. Une reconnaissance faciale de son régime politique ne montre en effet aucun des stigmates qui signalent une essence dictatoriale : ni parti unique, ni corps de doctrine formalisé, ni police politique, ni office central de propagande, ni autocrate omnipotent, ni embrigadement de masse, ni théatralisation du pouvoir, mais au contraire : institutions pluralistes, liberté d’opinion et de réunion, procédures démocratiques, revendication de l’état de droit, etc.

Conjuration de Catilina

Récent et encore peu exploré, le concept de post démocratie laisse entendre un régime politique qui traduirait l’achèvement et le dépassement d’une période bi séculaire d’émergence et de développement de la démocratie (environ de 1800 à 2000).Ce  questionnement a aujourd’hui pour cadre obligé l’Europe elle-même en tant que matrice de toutes les idéologies et de la quasi-totalité des régimes politiques répertoriés dans l’Histoire contemporaine. S’agissant de l’Union Européenne, le sujet appartient à l’actualité dans la mesure où s’y déroule, depuis « les crises », un débat public sur le besoin de son « perfectionnement démocratique », signifiant à la fois un présupposé de démocratie existante, et son imperfection relative. Ce débat a cependant été instantanément orienté et verrouillé  par le postulat du renforcement de l’intégration européenne, présenté comme le moyen et la  condition de ce perfectionnement. C’est notamment la thèse du philosophe allemand Jürgen Habermas, affirmant en corollaire que la France a vocation à l’impulser en raison de son aptitude aux conceptions idéalistes. S’y greffe le thème devenu récurrent d’une présumée « crise de l’Europe », exploité pour maintenir l’opinion publique dans l’angoisse des dangers menaçant « la construction européenne », et donc justifiant l’exigence d’un nouveau « saut démocratique ».

Continue Reading

Share/Partage

BONNE ANNÉE 2019

Après les nombreuses et meurtrières attaques terroristes qui ont entachées le quotidien de la France depuis bientôt quatre années, l’année 2018 s’est achevée sur le sentiment d’un pays profondément divisé. La crise des Gilets Jaunes n’est autre que le catalyseur du fossé toujours grandissant entre les élites dirigeantes et la classe moyenne et moyenne-basse.

UNFCCC/Skjermbilde cb

La spirale mortifère ne doit cependant pas être la seule et unique grille de lecture, bien sombre, de cette époque incertaine et dangereuse. Continue Reading

Share/Partage

Conserver et innover, l’impossible paradigme ?

Envisager le lien entre environnement et stratégie, c’est, dans le contexte actuel, penser la manière dont celui-ci peut et doit être préservé. Les différents rapports du GIEC et d’autres entités intergouvernementales, mettent en avant depuis de nombreuses années l’urgence, sans cesse plus importante, à prendre en compte l’accélération des changements climatiques ainsi que leurs effets sur la planète. Depuis de nombreuses années, la Conférence-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), responsable des négociations annuelles sur le climat au niveau gouvernemental, a mis en avant deux orientations majeures pour lutter contre ces changements et leurs effets. D’une part l’adaptation, à savoir la manière dont les sociétés peuvent évoluer pour appréhender des environnements en pleine mutation et, d’autre part, la mitigation, comprenant l’ensemble des technologies et des éléments pouvant contribuer à amoindrir – et dans une vision utopique à annuler – les effets des changements. Ces deux orientations et la manière dont elles sont formulées ont tendance à regarder les solutions suivant un prisme technologique, fortement schumpétérien. Il s’agit ici de penser comment l’innovation peut venir au secours des sociétés confrontées aux changements. D’où les fonds et dotations qui se multiplient, au niveau global comme régional ; il suffit de jeter un œil aux appels à projets européens H2020 pour s’en convaincre.

 

source

Continue Reading

Share/Partage