L’hôpital qui se fout de l’informatique

Rappelle-toi Barbara, il pleuvait sur Rouen ce jour-là… Le 15 novembre 2019, le CHU de Rouen était la cible d’une attaque par rançongiciel.  La presse de l’époque racontait : “19 h 45, vendredi 15 novembre. Un « cryptovirus », de type rançongiciel selon les informations du Monde, est repéré par les services informatiques de ce CHU réparti sur cinq sites, comptant plus de 10 000 salariés et près de 2 500 lits. Afin d’éviter que le virus ne se propage, l’arrêt de tous les ordinateurs est rapidement décidé. L’hôpital passe alors en mode dit dégradé. Il l’était encore lundi dans la journée.”

Source

Ce n’était pas une première, puisque le 15 mai 2017, l’hôpital d’Issoire faisait l’objet d’une attaque par rançongiciel : « Au premier constat, on a eu vraiment peur. Mais on a rapidement identifié les origines de ce virus arrivé par mail. L’impact est minime. On a perdu très peu de données », affirme Franck Barbeau, responsable informatique à l’hôpital Paul-Ardier. N’oublions pas qu’en 2017, le rançongiciel WannaCry avait semé le chaos dans tout le système britannique de santé, contraignant de multiples établissements à refuser des patients. Sûrement la faute au Brexit, et n’oublions pas que nous avons en France un système de santé que le monde nous envie…

Continuer la lecture

Share/Partage

Pourquoi passer sur Olvid ?

Beaucoup d’utilisateurs de la messagerie instantanée Whastapp ont décidé de la quitter à la suite d’un récent message d’actualisation des Conditions générales d’utilisation (CGU) qui annonçait un fusionnement des données avec celles de Facebook. Certes, cela ne concernait que les clients américains et professionnels, mais le mal était fait : chacun s’est aperçu que quand un service est gratuit, nous sommes le produit et que décidément les GAFAM sont bien menaçants pour nos libertés publiques. L’important n’est pas la nouveauté de cette annonce mais que la prise de conscience soit générale et entraîne la migration d’utilisateurs vers d’autres plateformes : réjouissons-nous donc.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/f/f4/Olvid01.png/220px-Olvid01.png

Mais où aller ? Je recommande Olvid : voici pourquoi

Continuer la lecture

Share/Partage

Stratégie & Confinement : l’ère du blocus informationnel

2020 : nous voilà soudain tous enfermés ! En termes stratégiques (« nous sommes en guerre » n’est-ce pas) comme doit-on évaluer notre confinement ? Est-ce un comportement défensif, ou au contraire, une tactique menant à la victoire ? Et d’ailleurs serions-nous autoconfinés si nos chefs – en stratège de la nation – n’avaient pas imposé cette décision ?

Ces questions, qui renvoient aux grandes peurs du passé, il paraissait encore inimaginable de se les poser au 21ème siècle, pour un occidental du moins, dans un monde en paix. Pourtant, les sièges, les blocus, les containement et embargos ne sont pas des reliquats de l’Histoire et bien des peuples en font encore l’amère expérience aujourd’hui.

Difficile d’illustrer cet article, alors voici une citation de Star Wars Episode 1. Un “meme” très repris cette année lors des interruptions de visio !

Le pivot Pacifique des Etat-Unis face à l’expansion chinoise nous rappelle bien sûr le containment de l’URSS mais aussi les alliances britanniques sur le continent jusqu’en 1815, des murs renforcés à grand renfort de technologies numériques sont rebâtis aux frontières depuis une décennie sur tous les continents, et certains aimeraient même voir l’Europe « forteresse » rejouer les invasions barbares en Méditerranée (ajoutons-y le Royaume-Uni dans la Manche) face aux flux migratoires. Quant aux zones de guerre, les sièges et blocus y semblent plus durs que jamais, et les ghettos et camps d’internement n’ont pas disparu.

Non décidemment, la planète n’a pas attendu la pandémie pour conserver, intensifier, et moderniser des stratégies de confinement vielles de plusieurs millénaires.

Continuer la lecture

Share/Partage

Anatoli Kitov : pionnier de la cybernétique soviétique [Partie 3]

Troisième et dernière partie de l’entretien mené avec Vladimir Kitov sur son père, pionnier de la cybernétique.

Dans cette partie vous pourrez découvrir que rien n’arrête un génie, même entravé politiquement, et qu’il s’est lancé à corps perdu dans l’informatisation de la médecine avec des succès notables, au point de participer à un programme mondial sous l’égide de l’UNESCO lequel perdure de nos jours.

À l’heure où la découverte d’un vaccin russe contre la pandémie du SARS-CoV-2 suscite l’admiration ou l’interrogation de nombreux gouvernements dans le monde, il est appréciable de rappeler l’apport d’un Anatoli Kitov au secteur médical de son pays.

En vous en souhaitant une bonne lecture,

Yannick Harrel

Continuer la lecture

Share/Partage

Anatoli Kitov : pionnier de la cybernétique soviétique [Partie 2]

Seconde partie de notre entretien avec Vladimir Kitov, fils du pionnier de la cybernétique soviétique qui aurait pu donner naissance à un Internet mondial si les autorités militaires et politiques avaient eu l’audace et de la perspicacité de comprendre la révolution proposée par le colonel-ingénieur.

La troisième et dernière partie sera publiée en fin de semaine.

En vous en souhaitant bonne lecture.

Yannick Harrel

Vladimir Kitov (fils) et Anatoli Kitov (père)

Continuer la lecture

Share/Partage

Anatoli Kitov : pionnier de la cybernétique soviétique [Partie 1]

C’est un grand plaisir pour moi et pour Echo Radar de recueillir les impressions et les informations de Vladimir Kitov relatives à la vie et l’oeuvre de son père, Anatoli Kitov, pionnier de la cybernétique soviétique qui aurait pu changer le cours du monde si les autorités politiques et militaires avaient adhéré à sa vision de l’informatique. Il n’en demeure pas moins que ce grand homme des sciences informatiques aura réussi à participer à plusieurs projets d’envergure, dans le domaine militaire comme civil, marquant par là toute une période critique, celle de la Guerre Froide. J’en profite pour rappeler que mon ouvrage La cyberstratégie russe paru aux éditions Nuvis est dédié spécifiquement au colonel-ingénieur Kitov.

Vladimir Kitov

L’entretien sera divisé en plusieurs parties en raison de la longueur de celui-ci, tout en rappelant qu’il provient d’une traduction originale en langue russe opérée par mes soins.

En vous en souhaitant une agréable lecture et découverte.

Yannick Harrel

Continuer la lecture

Share/Partage

Où l’on reparle de formation à la cybersécurité

Placer l’humain au cœur de la cybersécurité est une expression à la mode depuis quelque temps. Elle peut être vue comme un sacrifice aux idoles du temps présent (après tout, même Staline estimait qu’il fallait placer l’homme au cœur du communisme et G. Marchais évoquait un communisme à visage humain) ou comme un véritable centre d’intérêt des organisations.

Source

Dans ce dernier cas, cela signifie que l’organisation a centré sa cybersécurité sur l’humain, mais pas seulement pour estimer que PEBKAC ou le punir lorsque les choses se passent mal.

Ce (re)centrage de la cybersécurité sur l’humain permet alors de remédier à l’échec de la sensibilisation à la cybersécurité, pour peu que les quelques éléments suivants soient pris en compte.

Continuer la lecture

Share/Partage

Le (télé) travail c’est (pendant les crises de) la santé

En son temps, Henri Salvador chantait que le travail c’était la santé. Depuis, nous avons été incités, pendant les crises sanitaires, à découvrir les joies vertus et bonheurs du télétravail. A entendre les conseils prodigués au tout début du confinement, cela semblait tout simple. Les professeurs étaient d’ailleurs incités le soir de l’annonce de l’imminence du confinement à préparer dare dare leurs cours pour qu’ils soient télé compatibles.

Source

C’est dire comme c’était facile, car comme tous les managers sont bons excellents, ils ne peuvent mettre leurs subordonnés dans une situation délicate. Il suffisait d’un ordinateur, d’une connexion internet, d’un peu de bonne volonté et…hop ! Le tour était joué.

Dans les faits, était-il si bien joué que cela ? Au-delà des questions légales que le télétravail peut soulever, nous allons passer en revue quelques ingrédients pour que le télé travail fonctionne correctement.

Continuer la lecture

Share/Partage