Pour votre…

 

Ce syntagme prépositionnel est matérialisé généralement par des messages informatifs audios ou visuels : que ce soit pour votre sécurité ou pour votre santé, une puissance tutélaire s’applique à vous garantir un avenir meilleur. Du moins telle est l’idée. Et ce avec le concours très zélé de nombreux adeptes prompts à s’employer à faire le bonheur d’autrui, y compris contre leur propre gré.

La liste ne demande qu’à être complétée. À quand le pour votre solvabilité, pour votre sobriété, pour votre parentalité et peut-être même pour votre sainteté voire votre éternité?

Continue Reading

Share/Partage

Pourquoi la ruée vers le véhicule électrique doit-elle être tempérée?

L’avènement du retour en grâce des véhicules électriques est un fait marquant des années 2010, un chapitre spécifique y fut par consequent consacré dans mon ouvrage sur les Automobiles 3.0, intitulé Volta au secours du monde automobile mais pas l’inverse. Le propos premier fut de dresser un panorama de la situation en 2016 concomitamment au scandale du Dieselgate dont la particularité fut d’accélérer l’entrain pour le véhicule électrique.

Deux ans plus tard, l’élan ne faiblit pas, tendant même à gagner en ampleur alors que l’édition 2017 du salon de l’automobile de Francfort (alternant avec celui de Paris) fut consacrée à l’électromobilité et que le constructeur suédois Volvo declara quelques semaines auparavant être prêt à délaisser toute motorisation thermique pour ses modèles à l’horizon 2019 tandis que la majorité des autres constructeurs prévoient l’électrification de leur gamme dans les années 2020 comme Porsche avec le lancement de la future berline Taycan.

Continue Reading

Share/Partage

Dernières nouvelles du futur de Patrice Franceschi

 

Les romans d’anticipation ou les dystopies ne manquent pas en langue française, avec une qualité somme toute assez variable, même si l’on peut citer ceux de Jean-Christophe Rufin (Globalia [1]), Michel Houellebecq (Soumission) ou encore Pierre Boule (La planète des singes). Je n’oublie pas bien entendu Jules Verne qui fut l’un des précurseurs en la matière.

Continue Reading

Share/Partage

J’assume : le sonal post-démocratique

 

C’est devenu une antienne depuis l’émergence d’un nouveau gouvernement en France : « J’assume » revient périodiquement à ponctuer chaque mesure contestée voire impopulaire. Ce letimotiv vise aussi en matière de stratégie communicationnelle à fermer le ban : pas de négociation, pas d’exception, pas de temporisation. C’est ainsi que le mot d’ordre est diffusé du haut vers le bas.

 

Continue Reading

Share/Partage

Lorsque le GRU fait l’Europe buissonnière

L’affaire avait défrayé la chronique en ce début du mois d’octobre 2018 : plusieurs agents du GRU (le service de renseignement militaire) auraient tenté en avril 2018 de pirater les communications de l’OIAC (Organisation d’Interdiction des Armes Chimiques) sise à La Haye. Capturés par le contre-espionnage néerlandais, ils ont été expulsés du pays non sans en médiatiser leur sortie, y compris avec photographies à l’appui. Un procédé extrêmement rare dans l’univers feutré du renseignement.

Cette occurrence n’en est pas moins le nouvel avatar d’une liste de griefs à l’encontre d’une agence bien moins réputée que ses homologues russes du secteur civil que sont le SVR et le FSB mais non dépourvue de moyens réels pour fomenter des opérations matérielles ou immatérielles à l’étranger.

Son nom a ressurgi avec insistance lors de l’affaire Sergueï Skripal, ancien agent dudit service passé au service d’une puissance étrangère, emprisonné dans des geôles russes, échangé contre des espions russes puis ultérieurement victime d’un agent neurotoxique en mars 2018 (le novitchok). Occasionnant par là même une crise diplomatique sérieuse entre le Royaume Uni et la Russie.

Continue Reading

Share/Partage

Transports, identités, territoires

Cet ensemble triangulaire puise sa source dans une approche systémique des forces dynamiques animant la société contemporaine.

Les transports ont été depuis l’invention de la roue [1] un moyen de contrôle des territoires par l’État désirant exercer ses prérogatives sur ceux-ci. Les infrastructures ont été notamment développées afin de permettre certes la croissance du commerce mais aussi – et surtout – le déploiement rapide en tous axes de colonnes de soldats : cela était, est et restera la norme pour toute puissance entendant tenir son espace sous contrôle [2].

Continue Reading

Share/Partage

Les deux vainqueurs de la Coupe du Monde 2018 : la France et la Russie

Comme une image prémonitoire, la vidéo de lancement de la Coupe du Monde 2018 par la FIFA affichait un joueur en joie juste au dessus du drapeau français.

Sans extrapoler davantage, la victoire des bleus a été l’achèvement d’une longue campagne débutée laborieusement le 6 septembre 2016 sur la pelouse du Borissov Arena au Bélarus par les finalistes de l’Euro 2016. Cette finale perdue quelques semaines auparavant fut considérée à ce titre comme un réel crève-coeur puisque le Portugal l’emporta sur une équipe généreuse, talentueuse mais encore trop tendre sur le plan tactique et l’efficacité de l’effort. La défaite agit néanmoins comme un accélérateur de maturité sur l’ensemble de l’équipe qui apprit de ses erreurs et canalisa sa fougue sous la houlette du sélectionneur-entraîneur.

Continue Reading

Share/Partage

Un russe nommé Poutine d’Héléna Perroud

Le 17 avril 2018, le Président français Emmanuel Macron s’exprimait devant le Parlement Européen et mettait en garde l’hémicycle devant le défi autoritaire que posaient Erdogan et Poutine à l’Europe. Ce discours faisait notamment suite à une série de frappes aériennes en Syrie pour punir le régime de Bachar El Assad d’une supposée attaque chimique dans le quartier de La Ghouta tenu par les djihadistes.

 

Cette allocution démontrait que Poutine reste un repoussoir pour les représentants des démocraties occidentales, d’autant que sa réelection le 18 mars 2018 a laissé entrevoir une prolongation de son action politique pour six ans supplémentaires.

C’est à point nommé qu’arrive la publication d’Héléna Perroud, Un russe nommé Poutine, celle-ci souhaitant initialement répondre à ses interlocuteurs : « Qui est Poutine ? Est-ce que les russes l’apprécient réellement ? ». Cette collaboratrice de Jacques Chirac alors Président de la République et ancienne directrice de l’Institut Français de Saint-Pétersbourg s’emploie à travers 320 pages à répondre à ces questions gigognes.

Continue Reading

Share/Partage