Monuments aux morts

Aujourd’hui il y a des monuments aux morts. Avant, c’étaient des arcs de triomphe…

L’hommage a changé.

Je me faisais ma réflexion du changement de perspective. Rendu visible après la 1ère Guerre mondiale, mais décelable dès la guerre de 1870 avec les premiers monuments aux morts .

Au 19eme siècle, on marqué les batailles de Napoléon, notamment pendant la campagne de France de 1814, et surtout on bâtit l’arc de triomphe de l’étoile vers 1836, donc longtemps après sa mort. C’est le dernier arc de triomphe, alors que les Romains avaient lancé la vogue.

Depuis le 20eme siècle, on ne construit comme monuments commémoratifs que des monuments funéraires, peu importe l’issue de la bataille, victoire ou défaite.

D’ailleurs, un intéressant transfert a eu lieu lorsqu’on plaça le soldat inconnu sous la voûte de l’arc de triomphe de l’étoile.

Plus d’attention aux hommes, moins au succès politique. Effet de la République, d’ailleurs ? Mouvement du temps, plus porté vers l’individu ? Je ne sais….

NB : savez vous qu’il y a quatre arcs de triomphe à Paris : voir ici (source photo d’illustration).

O. Kempf

Share/Partage

Olivier Kempf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 15 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.