Radar à bulles – 3 : « L’empereur Océan » (Baranko)

Nouveau numéro de la chronique d’EchoRadar consacré à nos bulles préférées. Le radar illuminait les BD Jaurès (Radar à bulles 0), La guerre des Malouines – Le ciel appartient aux faucons (RAB 1) et Les larmes du seigneur afghan (RAB 2). Justement, Arthur avait la gentillesse de nous présenter cette dernière BD. Afin de relayer Le Chardon, je vous propose aujourd’hui de découvrir l’Empereur océan aux éditions Les Humanoïdes Associés.

 

 

La BD de l’auteur ukrainien Baranko est une histoire déroutante qui se tient en trois actes ou trois tomes. La culture intrinsèque à la nationalité de l’auteur donne une profondeur et une certaine actualité à l’oeuvre.

Nous sommes plongés au cœur de la masse continentale eurasiatique. Le dirigeant à la poigne de fer du grand ensemble continental est Ivan Apelsinov, ancien écrivain de science-fiction devenu dictateur sans fonder de « religion ». L’empire soviétique est toujours présent.

Son grand dirigeant remarquait que tous les 1000 ans, environ, un homme surgissait des grandes étendues asiatiques pour construire un vaste empire. Le dernier était le fondateur de l’Empire Mongol, le Prince Temüdjin en 1206. Alors pourquoi pas lui, vers l’an 2040 ? Il y croit dur comme fer et il veut atteindre son but politique mais aussi personnel : l’immortalité… Sans passer par le transhumanisme !

L’histoire nous narre la quête… Bien des originalités glanent cet environnement : spiritualité, sciences occultes et libéralisation des drogues…! Le dessin apporte beaucoup à la trame de l’histoire.

Ce sont trois tomes déroutant qui tiennent en haleine le lecteur du début à la fin. Nous pourrions même en redemander ! En tous les cas, c’est l’occasion de (re)prendre conscience en prenant du bon temps que l’Asie est une masse immense qui nous a donné bien des empires…

Le marquis de Seignelay

Share/Partage

Le marquis de Seignelay

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.