Le bastion du plateau continental

La politique déclaratoire du candidat Donald J. Trump laisse de nombreuses traces dans les perceptions européennes en attendant que le cadre diplomatique (entre réactions au nouveau style présidentiel et une impatience à peine dissimulée) soit arrêté.

© Inconnu.

Une partie de l’Europe atlantique craint de perdre le bénéfice de la dissuasion (tant conventionnelle que nucléaire) américaine et réfléchit tout haut à la pertinence d’une dissuasion européenne. En attendant de revenir à un probable statut quo, il s’ouvre un espace de manœuvre pour affermir un pilier européen dans l’Alliance Atlantique grâce à une des mesures envisageables : la constitution d’un bastion du plateau continental.

Continue Reading

Share/Partage

L’Amérique du Président Trump, notre premier partenaire stratégique

Les années Obama auront vu ce que je nommerai sans aucun doute l’apogée de la coopération militaire franco-américaine. Une politique du « Leading from behind », qui combinée à un essoufflement stratégique britannique, aura donc vu la France être choisie comme le partenaire de confiance de la première puissance mondiale. 

Les questions que l’on peut légitimement se poser après l’élection de Donald Trump comme « Commander in Chief » sont les suivantes: cette position peut-elle tenir ? Va t-elle tenir ? Doit-elle tenir ?

Continue Reading

Share/Partage

Autour du président Trump, cet effet Brexit aux normes américaines

Après « Autour du Brexit, cet effet Trump aux normes européennes », jettons un oeil sur la victoire électorale de Donald Trump et la défaite de Hillary Clinton dans la course à la Maison Blanche.

 

winner_donald_trump


Les médias ont éludé le pays réel et les instituts de sondage sont littéralement aveugles sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Google+, etc)
. Entre ces deux terra incognita, journalistes et prévisionnistes ont pris leurs désirs pour des réalités – ou leurs vessies pour des lanternes, garantissant une victoire quasi certaine et écrasante de Hillary Clinton jusqu’au soir du 8 novembre (194 médias américains sur 200 avaient soutenu Hillary Clinton). L’éventuelle autocensure politiquement correcte des sondés ouvertement ou potentiellement pro-Trump aurait-elle induit les instituts de sondage en erreur ? Les sondages par appels téléphoniques sur des lignes fixes ont-ils encore un sens à l’ère des smartphones, des tablettes et des apps Android/iPhone ? 

Continue Reading

Share/Partage