Le cyberespace dans le discours de Vladimir Poutine à l’Assemblée Fédérale du 1er mars 2018

Vladimir Poutine fascine autant qu’il irrite en Occident. Plus encore depuis les évènements survenus en Ukraine en 2014 suivis du rattachement de la péninsule de Crimée à la Fédération de Russie ainsi que par son rôle d’acteur incontournable dans la crise en Syrie.

 

C’est dans un contexte très tendu dans ses relations avec ses homologues occidentaux que le président russe en pleine campagne de réélection s’est adressé aux représentants des deux chambres ainsi qu’aux membres du gouvernement Medvedev. Ce discours, principalement axé vers les problématiques internes, fut calibré pour être capté par les oreilles de pays alliés mais plus encore par celles d’États en friction avec la Russie. C’est d’ailleurs là tout l’intérêt de revenir sur cette tribune de pratiquement deux heures : comprendre, plus qu’apprendre, ce que le Kremlin envisage pour l’avenir du pays sitôt le processus électoral achevé.

Continue Reading

Share/Partage

Les indigènes du numérique

Le numérique est un terme à la mode, ce qui rend son emploi peu original, notamment lorsqu’il est associé au terme fracture, étant entendu que la résorption de la fracture numérique doit être une lutte de chaque instant.

Selon wikipedia, cette fracture numérique consiste en la disparité d’accès aux technologies informatiques, notamment Internet. Cette définition intégralement reprise par l’IRA de Nantes nous fait une fois de plus regretter que l’emploi du terme numérique est symptomatique du grand flou du vocabulaire précédemment relevé dans les billets ici et . Si d’aventure on se penche sur les chirurgies présidentielles et gouvernementales précédentes, nous constatons que, si Jacques Chirac a été élu en 1995 en promettant notamment de réduire la fracture sociale, le succès de l’opération chirurgicale promise a été pour le moins relatif, ce qui n’est pas de bon augure pour celui de la résorption de la fracture numérique…

La grande différence entre ces deux fractures résiderait-elle dans le fait que depuis le 17 décembre 2009, une loi relative à la lutte contre la fracture numérique a été publiée au journal officiel ? Las ! son objet était de fournir la télévision numérique aux Français et, pour cela, d’instituer dans chaque département une commission de transition vers la télévision numérique (article 4).

Continue Reading

Share/Partage

L’Homme Nu(mérique) de Dugain et Labbé : réflexion sur l’émergence d’une nouvelle société à terme

Les responsables des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) comme ceux des autres géants numériques appelés NATU (Netflix, AirBnB, Twitter, Uber) sont désormais accueillis dans une majorité d’États comme des représentants officiels diplomatiques. Tant pour régler des différends fiscaux que pour inciter les dirigeants desdites sociétés à investir dans le pays. Songeons par exemple que si Apple avait été considéré comme un État en 2015, il serait devenu le 42ème pays le plus riche au monde de par ses revenus générés [1] [2].
 
Pour autant, ces entreprises ne sont pas que de simples entités produisant des concepts et/ou connectant les avatars d’individus, elles sont bien plus que cela. Les États étant corsetés par leurs dettes, désavoués par leurs administrés et alourdis par une administration incapable de se réformer, les géants du numérique tendent à se substituer à ceux-ci.

Continue Reading

Share/Partage

Les Enfants du numérique, épisode 1 : la petite section

A l’heure où se créée la Grande École Numérique en France [1], Isabelle Tisserand et Danièle Fescia se penchent sur ce qui se passe dans le terreau de formation des individus connectés dès leur plus jeune âge, c’est-à-dire en maternelle, à partir de deux ans.

baby_tablet

Danièle Fescia, institutrice, est l’une des dernières femmes [2] à avoir été formée à l’École Normale et dont le maître formateur en maternelle fût Régine Bramnik [3]. Elle a généreusement accepté de répondre à une interview pour partager ce qu’elle observe dans l’école où elle enseigne, à propos des petites sections. Continue Reading

Share/Partage

L’Echo du mois avec Yannick Tranchier, entrepreneur numérique à Moscou

L’Écho du mois permet d’échanger, au travers d’une interview,  avec des personnalités dont l’action s’inscrit dans les thèmes relatifs à la stratégie, à ses diverses variantes, à ses évolutions technologiques et à leur influence sur celle-ci.

Photo YTR

Pour cette rentrée 2015-2016, EchoRadar a le plaisir de vous présenter l’entretien réalisé avec Yannick Tranchier, créateur d’une agence de conseil et spécialiste des partenariats technologiques franco-russes. Après l’affaire des Mistral russes et dans cette période de conflits dramatiques, notamment en Ukraine mais aussi bien évidemment en Syrie, parler économie et nouvelles technologies apporte un souffle de fraîcheur bienvenu. Continue Reading

Share/Partage

L’Echo du mois avec Mounia Rhka – Girls in Tech

L’Écho du mois permet d’échanger, au travers d’une interview, avec des personnalités dont l’action s’inscrit dans les thèmes relatifs à la stratégie, à ses diverses variantes, à ses évolutions technologiques et à leur influence sur celle-ci.

Mounia Rkha (Schibsted Growth) (1)

Mounia est Investment Manager chez Schibsted Growth où elle investit dans des startups Internet et Mobiles pour le compte du groupe Schibsted (propriétaire notamment du site Le Bon Coin). Avant cela Mounia a d’abord passé 3 ans en capital risque chez Ventech avant de se lancer dans l’entrepreneuriat et a co-fondé MyDeal.ma, un des premiers sites d’achat groupé au Maroc.

Continue Reading

Share/Partage