Snowden d’Oliver Stone

Le réalisateur américain Oliver Stone s’est fait une spécialité de produire/réaliser des métrages lorgnant distinctement vers l’approche documentaire, ce qui n’a jamais manqué de susciter d’âpres réactions d’experts et d’historiens sur les thèmes abordés (JFK, W., Alexandre, Wall Street, Platoon etc.). L’émergence d’une génération née au sein de la révolution informatique ne pouvait manquer de l’intéresser, à l’instar de David Fincher et son The Social Network portraiturant Mark Zuckerberg.

snowden

Son choix se porta sur le souffleur d’alerte (whistleblower) américain Edward Snowden qui ébranla les autorités et institutions de son pays d’origine en 2013. En dépit de son thème, celui d’un espion de la National Security Agency qui est pris de stupeur puis de remords par les pratiques opérées par l’institution, Snowden ne s’adresse pas qu’à un public d’ingénieurs informaticiens ou d’experts en cybersécurité. Il vise le grand public : les propos techniques ne sont guère légion et l’avancée dans la trame est suffisamment explicite pour que le spectateur lambda ne s’en trouve pas plongé dans le brouillard. Même si, en dépit des 2 heures et 15 minutes de projection, il arrive que certains passages de la vie de l’analyste et programmeur soient passablement écourtés de manière limite.

Continue Reading

Share/Partage