Les sciences humaines et sociales : nouvelles options pour la défense

Le 25 janvier 2017, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a fait signer un pacte entre le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et les Présidents d’Universités (CPU), afin de créer une alliance entre le monde de la Défense et le monde de la Recherche. Le Pacte Enseignement Supérieur et Défense (le PES) insiste sur la nécessaire intégration des sciences humaines et sociales (SHS) dans la conception des recherches et de l’innovation.

Ce geste capital devrait oxygéner toute la chaîne qui conduit à des plans de défense globale, car de la veille en passant par l’analyse et la stratégie pour des plans d’action, les SHS viendront enrichir tous les acteurs de la sécurité et de la défense et toutes leurs conceptions. Le but est de défendre aux mieux les patrimoines humain, matériel et informationnel.

Il s’agit d’un vrai défi qui promet de faire progresser l’éducation, la science et la morale citoyenne, tout en se parant d’une épaisse de couche d’éthique et de déontologie, si l’on admet que le principal enjeu de la défense est -entre-autres- social.

Continue Reading

Share/Partage