Les 11 cuirassés de 40 000 tonnes

Une courte mention dans l’un des articles de Robert Dumas (« Les cuirassés « Dreadnought » en France de 1907 à 1921 – Première partie », La nouvelle Revue maritime, n°398, janvier-février 1986) permet la découverte d’un type de cuirassés envisagé par l’État-Major Général (EMG) de la Marine nationale après la Grande guerre (28 juillet 1914 – 11 novembre 1918).

© 2007- 艦艇写真のデジタル着彩 Atsushi Yamashita.

La ratification puis la signature du traité naval de Washington (voir, par exemple, à ce sujet : Hervé Coutau-Bégarie, Le Désarmement naval, Paris, Économica, 1995, 352 pages)  après la conférence éponyme (12 novembre 1921 au 6 février 1922) clôt ce programme qui nous semble réapparaître avec les 35 000 tonnes français.

Continue Reading

Share/Partage

La Marine nationale face à la menace « sea-skimming »

La nouvelle escarmouche Houthie (30 janvier 2017) face à l’Arabie Saoudite interroge sur les capacités de défense terminale à très courte portée dans la Marine nationale.

© Marine nationale. Le 24 juin 2014, les frégates de surveillance Floréal et Nivôse, basées à la Réunion, ont réalisé un tir simultané de leurs missiles anti-navires «Mer-mer 38». Le tir a été réalisé tandis que la frégate de surveillance Floréal, revenait de deux mois de mission Atalante de lutte contre la piraterie maritime au large de la Somalie et d’une patrouille de surveillance des zones économiques exclusives des îles Australes françaises dans le canal du Mozambique.

 

Si la noblesse de la guerre sur mer lorgne depuis un demi-siècle sur le Graal que pourrait être le missile anti-navire supersonique, voire hypersonique, c’est encore et toujours le missile subsonique qui produit le plus d’effets avec l’embarcation-suicide, succédanée de la vedette lance-torpilles.
Continue Reading

Share/Partage

La frégate de deuxième rang dans le renouvellement de la flotte de surface française

La « thèse de la flotte équilibrée » permet d’apprécier la répartition des bateaux entre les capacités d’éclairage et celles du corps de bataille. Répartition qui évolue en fonction du dogme dominant en matière de stratégie navale : passage du mahanisme (maîtrise des mers après la bataille décisive) au corbettisme (sea control ou sea denial pour l’usage de la Mer), par exemple.

© Oscar Parkes for Daily Telegraph. They are included two of the Lion class battleships that never completed. Also notice two of the five King George V class battleships with the old names (Jellicoe, later Anson and Beatty, later Howe). Ships that he construction started after 1939 are not included such as the battleship HMS Vanguard.

© Oscar Parkes for Daily Telegraph. They are included two of the Lion class battleships that never completed. Also notice two of the five King George V class battleships with the old names (Jellicoe, later Anson and Beatty, later Howe). Ships that he construction started after 1939 are not included such as the battleship HMS Vanguard.

Le renouvellement de la flotte de surface française évolue autour de choix structurants et de priorités constants depuis les années 1960. L’axe dominant reste et demeure la capacité de la Flotte à se projeter depuis sa concentration méditerranéenne, comme elle l’avait fait dans le Pacifique (force Alpha (1965 – 1968), par exemple. Les frégates de premier rang étant en cours de renouvellement, où pourrait se situer le curseur pour les autres frégates ?

Continue Reading

Share/Partage

La stratégie maritime comme interface du politique et du militaire dans l’œuvre d’Hervé Coutau-Bégarie

Les 10, 11 et 12 mars 2015 se déroulait dans la capitale des Gaules un ambitieux colloque pour « Repenser la Guerre ». Celui-ci était organisé en hommage au professeur Coutau-Bégarie, dans l’enceinte de l’université Jean Moulin (Lyon III).

La communication du professeur Martin Motte (Directeur d’études à l’EPHE, enseignant à l’Ecole de Guerre et membre du CESM) – « La stratégie maritime comme interface du politique et du militaire dans l’œuvre d’Hervé Coutau-Bégarie » – ne pouvait qu’intéresser tous ceux ayant apprécié l’apport du maître à la stratégie maritime en France.

ob_43105c_10-03-2015-repenser-la-guerre-theor
Avant de poursuivre, il est parfaitement entendu que les propos rapportés (ci-dessous) ne sont qu’une transcription de cette communication. Toute erreur ou méprise, tout ajout ou oubli ne saurait être que de la seule responsabilité de l’auteur de ces lignes.

Continue Reading

Share/Partage