Non au Vulcano à St Nazaire

Rome fait savoir que la France souhaiterait pour le programme FLOTLOG abandonner l’avant-projet BRAVE porté conjointement par les Chantiers de l’Atlantique et DCNS au profit du Vulcano italien qui deviendrait alors une classe à part entière.

© Fincantieri. Le Vulcano.

Qu’est-ce que la France est allée faire dans cette galère ? Sur les plans industriel et militaire, et dans la stricte limite des informations versées à la connaissance publique, il y a tout lieu de demander un référé suspensif sur ce dossier.

Continue Reading

Share/Partage

Horizon Marine 2025 : triptyque pour la marine garde-côtière ?

L’Amiral Christophe Prazuck, Chef d’État-Major de la Marine nationale (CEMM) depuis le 12 juillet, après les cinq années de l’Amiral Rogel (12 septembre 2011 – 12 juillet 2016), s’exprimait pour son premier « grand oral » devant la représentation navale.

1170x485blobbig_310

© Marine nationale.

Une des premières choses à relever est son propos appuyé sur le besoin de la Marine nationale pour ses missions de sauvegarde maritime dites de l’ « Action de l’État en Mer ». Le CEMM semble révéler le cap qui guidera désormais la programmation vis-à-vis des futurs définitions et cibles pour les programmes BATSIMAR (BATiment de Surveillance et d’Intervention MARitime) et ceux visant à remplacer les frégates de deuxième rang (classes Floréal et La Fayette).

Continue Reading

Share/Partage

La frégate de deuxième rang dans le renouvellement de la flotte de surface française

La « thèse de la flotte équilibrée » permet d’apprécier la répartition des bateaux entre les capacités d’éclairage et celles du corps de bataille. Répartition qui évolue en fonction du dogme dominant en matière de stratégie navale : passage du mahanisme (maîtrise des mers après la bataille décisive) au corbettisme (sea control ou sea denial pour l’usage de la Mer), par exemple.

© Oscar Parkes for Daily Telegraph. They are included two of the Lion class battleships that never completed. Also notice two of the five King George V class battleships with the old names (Jellicoe, later Anson and Beatty, later Howe). Ships that he construction started after 1939 are not included such as the battleship HMS Vanguard.

© Oscar Parkes for Daily Telegraph. They are included two of the Lion class battleships that never completed. Also notice two of the five King George V class battleships with the old names (Jellicoe, later Anson and Beatty, later Howe). Ships that he construction started after 1939 are not included such as the battleship HMS Vanguard.

Le renouvellement de la flotte de surface française évolue autour de choix structurants et de priorités constants depuis les années 1960. L’axe dominant reste et demeure la capacité de la Flotte à se projeter depuis sa concentration méditerranéenne, comme elle l’avait fait dans le Pacifique (force Alpha (1965 – 1968), par exemple. Les frégates de premier rang étant en cours de renouvellement, où pourrait se situer le curseur pour les autres frégates ?

Continue Reading

Share/Partage

La Frégate de Taille Intermédiaire

Un peu avant l’année 2013 il est étudié, puis confirmé en 2015 lors de l’actualisation de la LPM, que les trois dernières FREMM (9, 10 et 11) seront remplacées par des Frégates de Taille Intermédiaire (FTI). Officiellement, la FTI succède aux frégates La Fayette. Elle est proposée à l’exportation sous le vocable de Belh@rra.

© @PiwiFL

© @PiwiFL

La configuration de la tête de série était révélée par le ministre de la Défense en personne avec le Chef d’État-Major de la Marine à ses côtes. Le programme est même avancé au premier trimestre 2017 (contre un lancement envisagé en 2018 antérieurement). Deux questions : s’agit-il d’une frégate de premier rang ? Survivra-t-elle aux élections en 2017 quelque soit le président ?

Continue Reading

Share/Partage