L’Echo du mois avec Jean-François Clervoy – Pour une continuité de l’espèce humaine

L’Écho du mois permet d’échanger, au travers d’une interview,  avec des personnalités dont l’action s’inscrit dans les thèmes relatifs à la stratégie, à ses diverses variantes, à ses évolutions technologiques et à leur influence sur celle-ci.

Jean-François Clervoy prêt pour la rentrée - EchoRadar 2015

Faisant suite au premier Écho du mois que nous vous avions proposé avec le docteur Isabelle Tisserand [1] en septembre 2014 dans le cadre de l’ouvrage collectif « Sécurité alternative », le spationaute Jean-François Clervoy [2] nous a fait l’amitié de se prêter au jeu d’un nouvel entretien passionnant.

Continue Reading

Share/Partage

Mythes et réalités du voyage interstellaire

L’exploration du système solaire sera certainement une aventure à la fois humaine et robotique. Au-delà, commence un bond dans l’inconnu qui suscite de sérieux doutes sur nos capacités technologiques et nos projections existentielles à très long terme.

starfinder

Pourquoi rêver de voyages vers l’infini, Capitaine Kirk ?

Parce que la curiosité et le goût de l’aventure sont au coeur de la nature humaine et ont étroitement contribué à notre aventure terrestre depuis Homo Erectus. Les incessantes découvertes de systèmes extra-solaires – plus de 30 000 dans un rayon de 1000 années-lumière, selon les projections initiales (1) – ne feront qu’attiser notre convoitise.

Toutefois, un « Star Trek du pauvre » restera longtemps confiné à la science-fiction car le voyage interstellaire appelle quelques prérequis que nous analyserons en nous inspirant de maintes réalités historiques, scientifiques et technologiques.

Continue Reading

Share/Partage

L’Echo du mois : De la sécurité alternative. Par Isabelle Tisserand

L’Echo du mois permet d’échanger, au travers d’une interview,  avec des personnalités dont l’action s’inscrit dans les thèmes relatifs à la stratégie, à ses diverses variantes, à ses évolutions technologiques et à leur influence sur celle-ci.

Dans la continuité de l’article que Si vis pacem a publié en juin, quelques semaines après la sortie de l’ouvrage collectif « Sécurité alternative » d’Isabelle Tisserand [1], cette dernière nous a fait l’amitié d’inaugurer « l’Écho du mois ». Une interview riche et qui met en lumière l’évolution actuelle et en devenir de la sphère nationale « sécurité et défense ».

isabelle_tisserand

Quelles sont les raisons qui vous ont amenées à réaliser l’ouvrage [2] collectif « Sécurité alternative » un projet long, complexe et original ?

Un ressenti très fort du cloisonnement des métiers de la sécurité au sens large. On dit souvent que l’on ne sait pas travailler dans la transversalité, que l’interdisciplinarité et le mélange des générations est impossible alors que notre monde est opaque et qu’il a besoin de tous les types d’intelligences. Ces débats primaires ne font que nous rappeler notre lenteur. Pire : le manque de capacités d’adaptation de l’espèce humaine aux évolutions est anthropologiquement insupportable car il signifie sa disparition, à plus ou moins long terme. En outre, le meurtre généralisé de la confiance m’a conduite a lancé un défi d’engagement des uns envers les autres. C’est cette confiance avérée qui constitue toute la force de notre livre. C’est un collectif de personnalités liées à jamais, un filet de sécurité en soi. Nos métiers n’ont jamais été aussi sollicités qu’actuellement avec, à la clé, une très douloureuse remise en question. La sécurité est devenue un sujet culturel mondial obsessionnel. Allons-nous continuer – jusqu’à en mourir – à mettre sous contrainte de sécurité les dispositifs de vie des organisations humaines ou bien allons-nous enfin dégager les bénéfices d’organisations humaines matures sécurisées pour vivre en expansion, découvrir de nouveaux territoires, continuer à explorer ?

Continue Reading

Share/Partage