Espaces inexplorés, territoires à explorer ?

Sans doute la question ainsi posée interpelle : un milieu inexploré doit-il impérativement être exploré ? Et, par la magie de la sémantique, comment un espace devient-il un territoire ? Au-delà de cette double interrogation géographique, spatiale et philosophique, l’idée de cet article est de parcourir trois espaces méconnus qui environnent l’espèce humaine et en façonnent sa destinée : les fonds océaniques, l’espace et le cyberespace.

(Source)

Avec pour particularité pour ce dernier d’être entièrement artificiel, fruit de l’imagination de notre espèce, devenu un domaine hybride (virtuel et réel) au fil des évolutions techniques et technologiques successives. Continue Reading

Share/Partage

L’écho du bocal avec le Père Noël

1/ Cher Père Noël, la France a-t-elle encore une politique étrangère ?

La France continue de distribuer friandises et cadeaux de Noël aux enfants sages, bourre-pifs et munitions 5,56, 12,7 et 30 au méchants farfadets qui se cachent dans les déserts ou en forêt amazonienne. On peut donc dire sans réfléchir que la France possède encore une politique étrangère de Noël.

2/ Donald Trump ne devrait-il pas défier « Rocket man » en short et en combat singulier sur un ring ?

Sur un ring, pourquoi pas ? La difficulté consistera à trouver la discipline du combat : boxe ? Catch ? Sumo ? Volume de bière ingurgitée ? Au moins restera-t-on au niveau souhaité par les médias, celui du spectacle et de l’émotion pure. Les experts en n’importe quoi pourront s’en donner à cœur joie et pérorer doctement dans On n’est pas couché.

Continue Reading

Share/Partage

Automobiles 3.0

L’automobile est un réceptacle des évolutions de notre monde, et l’émergence de nouvelles technologies déjà intrégrées à l’état de prototypage fait d’elle un laboratoire du futur. Du futur proche car l’électronique embarquée des années 1990 a ouvert la porte à celle de l’intelligence artificielle qui fait de ces véhicules une porte vers l’inconnu où si l’autonomie du véhicule pourrait être assurée, celle du conducteur en contrepartie serait mise en péril. Conséquence d’une répression sans subtilité ni discernement, les voitures de demain palieront l’incongruité des politiques de sécurité routière par une dépossession du conducteur préférant laisser la responsabilité de la conduite à un programme suivant docilement les incessants changement de réglementations et obstacles de voirie sur son parcours.

Automobiles 3.0C’est aussi sur le plan sportif l’avènement de nouvelles disciplines telle la Formule E (pour Électrique) ou de préparations adaptées comme en atteste les capacités des nouveaux simulateurs professionnels, indispensables pour les pilotes officiels. Une génération de pilotes, dite Playstation, est en pleine éclosion, favorisée par des programmes du type Nissan GT Academy : raillée car bouleversant le conformisme ambiant des compétitions comme celui du cursus d’ascension ordinaire mais prouvant sur les pistes combien leur talent est à considérer avec respect.

Sportifs ou civils, les véhicules 3.0 ne vont pas manquer de pénétrer dans notre quotidien et de provoquer un changement relativement conséquent de notre perception de ce secteur industriel. Lequel attire déjà les géants de l’électronique rêvant de ne plus être seulement équipementiers mais constructeurs à part entière. Avec des applications pointues qui ne laissent pas indiférents les responsables militaires de divers pays…

Continue Reading

Share/Partage

Cyberstratégies économiques et financières : 2ème édition

La cyberstratégie est devenue une discipline qui étend sa sphère d’étude et de compréhension du monde environnant pour mieux être à même de proposer des solutions à une problématique donnée. Si elle ne doit pas être confondue avec l’intelligence économique, c’est parce qu’elle se développe dans un milieu spécifique avec des règles particulières.

Trois occurrences récentes survenues en août 2014 ont illustré combien la cyberstratégie impactait les domaines économiques et financiers :

1) Les cyber-attaques (présumée d’origine russe mais sans aucune certitude) envers le célèbre fond d’investissement JP Morgan Chase.
2) Les cyber-attaques envers 50 sociétés norvégiennes du secteur énergétique, dont l’imposante Statoil, gérant les ressources provenant de l’exploitation du pétrole en mer du Nord.
3) Le maliciel Citadel orienté vers les failles des institutions financières détecté en 2012 et réactivé avec mise à jour en 2014, révélé par la Trusteer division d’IBM.

Continue Reading

Share/Partage

L’actuelle bataille des câbles préfigure-t-elle le cyberespace de 2030 ?

S’il est sans doute encore un peu tôt pour vérifier que la Russie et la Chine pourraient venir concurrencer et pourquoi pas, à termes, dominer les USA dans le cyberespace, force est cependant d’observer deux faits différents mais complémentaires : la Russie dispose, dans ce domaine, de ressources techniques et humaines plus que respectables. La Chine, elle, se dote en plus de capacités technologiques et d’innovations qu’il conviendrait d’évaluer avec le plus grand respect.

Quantum fiber optic internet - Si vis pacem para bellum 2014

Pour cette dernière, la mise en exploitation en 2016 de la plus grande boucle de réseau de communication quantique (1) entre Pékin et Shanghai, soit tout de même plus de 2 000 kilomètres, vient illustrer une prouesse technologique indéniable. Qui illustre parfaitement les efforts scientifiques et financiers mais aussi alternatifs déployés par Pékin en matière de recherche et de développement tout azimuts depuis le milieu de la précédente décennie. Dans une volonté à peine dissimulée, ces efforts pourraient également provoquer de possibles bouleversements concernant la géopolitique de l’Internet. Soit un scénario crédible du visage que pourraient prendre certaines infrastructures de transport et de traitement des données à moyen terme. Continue Reading

Share/Partage

Terre, Air, Mer, Cyber ? La 4ème armée entre coup de com et réalités

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a récemment [1] fait part de son sentiment quant à la création, dans un proche avenir (“demain”) d’une quatrième armée cyber. Au même titre que l’Armée de terre, la Marine nationale et l’Armée de l’air, l’Armée de cyberdéfense serait donc pourvue de structures organiques et fonctionnelles, d’un état-major et de prérogatives particulières. Une possibilité pour le moins étonnante du fait d’une distribution et d’une intégration des différents acteurs de la cyberdéfense au sein des structures militaires actuelles. Cet article cherche à comprendre la réalité d’une telle évolution ou si les propos du ministre ne sont pas, pour l’essentiel, qu’un habile “coup de com”.

http://www.itespresso.fr/wp-content/uploads/2012/09/cyberdefense-cyberguerre-guerre-electronique.jpg

(Source)

Fort logiquement, le ministre a mis en exergue les menaces qui pèsent tant sur le fonctionnement de la France : « Ce que je voudrais vous dire, c’est que les risques concernant le démantèlement ou la pénétration de nos systèmes informatiques sont de plus en plus réels. C’est une menace contre le fonctionnement de notre pays. Il suffirait de s’introduire dans le dispositif qui organise l’électricité ou qui organise le système ferroviaire pour entraîner une perturbation très lourde« . Ce constat qui a pour corollaire les conséquences de telles capacités si elles visaient l’appareil militaire français : « Mais ça peut aussi avoir des conséquences sur notre système de commandement et d’armement. Donc il faut s’organiser désormais pour lutter contre les cybermenaces. Lorsqu’il y a eu la loi de programmation militaire antérieure […], cette question n’était quasiment pas vraiment posée. Depuis cinq ans, on assiste à des menaces, à des tentatives que ce soit par des États ou des groupes terroristes« . Continue Reading

Share/Partage