L’intervention russe en Ukraine, cas d’école cyber de la guerre hybride moderne ?

L’expression « guerre hybride » existe depuis longtemps mais a investi sinon réinvesti ces dernières années le champ de la dialectique militaire et de travaux de recherche associés [1] tout en faisant l’objet de divergences entre les tenants de son existence [2] et ses détracteurs [3]. Pour autant l’objet de cet article n’est pas de prendre position [4] mais plutôt de s’intéresser à l’exemple de l’intervention russe en Ukraine depuis 2014 (annexion de la Crimée et soutien aux rebelles du Donbass), probablement représentatif des conflits asymétriques du 21ème siècle mais côté État(s), cette fois-ci [5].

(Source)

Pour lesquels le domaine cyber joue un rôle de plus en plus majeur sans pour autant sembler pouvoir emporter à lui seul la décision dans un conflit. Pour le moment ?

Continue Reading

Share/Partage

Artificialités futures – Chroniques transhumaines : la prise de New Africa

31 décembre 2035 – 9h18 : le lieutenant Hal Hunter entre avec sa section dans la tour Jupiter dans la banlieue de New Africa, la ville connectée la plus moderne au monde en 2035. Il est un des meilleurs éléments des forces spéciales de l’Union du Golfe de Guinée (UGG). En arrivant à l’étage 77 de l’hôtel de ville, à 19h18, il vacille. Avant de fermer définitivement les yeux, il se demande comment il en est arrivé là…

size0 (1)

Continue Reading

Share/Partage

#OpFrance : la bataille de la désinformation et l’avènement du cybervandalisme

Dans cet article, le spécialiste des relations internationales Arthur V. Guri revient sur les attentats du 7 janvier contre le journal satirique Charlie Hebdo et notamment sur ses nombreuses répercussions dans le cyberespace. Après l’annonce par les Anonymous du lancement d’une #OpCharlieHebdo contre les sites web et comptes Twitter de djihadistes, la riposte s’est fait connaitre sous le hashtag #OpFrance. Durant plusieurs semaines, de nombreux sites web francophones ont ainsi été défigurés, en protestation contre la ligne éditoriale de Charlie Hebdo.

xkcd.com-932

http://xkcd.com/932/

Une bonne opportunité pour illustrer quelques caractéristiques intéressantes du cyberespace, et, sans vouloir tomber dans l’insouciance irresponsable, pour faire résonner le petit xkcd ci-dessus…
Continue Reading

Share/Partage

Corée du Nord : 12 caractéristiques d’un « modèle cyberstratégique » très particulier

Arthur V. Guri est un spécialiste des relations internationales qui continue à nous faire profiter notamment de sa vision et de son analyse de la Corée du Nord [1] [2] [3] [4]. Dans cet article, il s’intéresse plus particulièrement aux aspects cyber dont l’actualité s’est encore fait récemment l’écho [5]. Car, à bien des égards, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, ou « Corée du Nord » pour les intimes) constitue une source presque intarissable de paradoxes, en particulier pour les observateurs occidentaux. Les questions stratégiques et de défense au sens large sont souvent au cœur de ces paradoxes.

Korea and the Yellow Sea

La RPDC de nuit, vue de l’espace (Source)

La RPDC, c’est un pays ravagé par la famine qui possède l’une des armées les plus conséquentes au monde, qui s’attache à développer une capacité nucléaire, et qui semble désormais investir également le domaine cyber… C’est sur ce dernier point que cet article tentera de donner quelques clés de compréhension [6]. Continue Reading

Share/Partage

Armes miraculeuses, armes de rupture ? Les micro-ondes de forte puissance en action ?

Neutraliser à distance de manière non létale, indétectable, instantanée et invisible ! Cela reste un mythe de la guerre postindustrielle. L’usage des ondes électromagnétiques dans le combat a déjà plus d’un siècle. Ces procédés sont communément et principalement rattachés à la guerre électronique. Parmi eux, les micro-ondes de forte puissance ou MFP sont apparues comme un moyen de détruire l’électronique adverse à défaut de pouvoir tuer -au moins directement – les êtres humains. Présentées parfois comme une arme absolue face à l’introduction de l’électronique et du numérique dans les systèmes d’armes, l’arme électromagnétique est restée dans les labos. Elle a peu fréquenté les champs de bataille ! Retour sur un « miracle » et une « rupture » qui n’ont jamais eu lieu… du moins jusqu’à maintenant !

Champ

MFP de quoi s’agit-il ?

Les armes électromagnétiques sont très diverses. On peut d’abord citer les brouilleurs dont le but est de perturber la réception d’émissions électromagnétiques. Ils permettent de faire du brouillage offensif ou contribuer à la lutte contre les engins explosifs improvisés. Ces brouilleurs utilisés depuis plus d’un siècle ne sont pas des armes de rupture mais bien du champ de bataille, parmi bien d’autres. Ils sont généralement utilisées en appui de la manœuvre interarmes ou interarmées.

Continue Reading

Share/Partage