Bitcoin, le revers de la pièce

Monnaie virtuelle très controversée, le Bitcoin crée le débat avec d’une part ses détracteurs qui l’assimilent à une invention nuisible permettant le blanchiment d’argent et la fraude fiscale et d’autre part ses admirateurs qui le considèrent au contraire comme une révolution monétaire apte à bouleverser les moyens de paiement dits traditionnels. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le rapport sénatorial du 23 juillet 2014 1  se range du côté de l’opinion des admirateurs. Inversement la Banque de France, elle, émet un avis farouchement opposé 2 au Bitcoin et souligne avant tout les risques issus de cette nouvelle monnaie.

Bitcoin Armstrong via le Bitcoin subreddit.

Bitcoin Armstrong via le Bitcoin subreddit.

Avant de rentrer plus précisément dans le débat, quelques éléments de définition et de contexte s’imposent.

Créé par un certain Satoshi Nakamoto, le Bitcoin est un système de paiement totalement décentralisé qui fonctionne sans l’intervention des banques et des États mais uniquement via un protocole informatique. Dans le cadre des monnaies ayant un cours légal, les banques jouent le rôle de tiers de confiance. Dans les transactions avec le Bitcoin, ce sont les utilisateurs eux-mêmes, sur un réseau pair à pair ou « peer to peer », et sous couvert de l’utilisation d’un algorithme cryptographique garantissant en principe la sécurité et l’anonymat, qui effectuent directement la transaction3.

Continue Reading

Share/Partage