Dossier estival 2016 : Cygnes noirs et surprises stratégiques

Depuis 2006 et le livre éponyme de N. Taleb, le concept de cygne noir est devenu à la mode pour qualifier ces évènements imprévisibles et improbables – mais pas impossibles, là est la nuance – aux conséquences dramatiques. Du 11 septembre à Fukushima, le XXIe siècle débutant, semble celui de l’imprévisibilité et de la surprise. Le récent vote du Brexit, encore vu il y a quelques mois comme fortement improbable, vient nous rappeler que la surprise stratégique, même si on la croit éculée, reste une issue possible.

surprises_strategiques_001_echoradar

« Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité », nous rappelle Arthur Conan-Doyle dans Le signe des quatre. Car c’est bien de cela qu’il s’agit lorsqu’on aborde la question de la surprise stratégique, la balance entre l’impossible et l’improbable. Tout l’art du risk manager d’entreprise – sans parler du chef militaire qui est un risk manager par essence – consiste ainsi à faire prendre conscience à ses décideurs des dangers potentiels qui les menacent dans le brouillard, sans que ceux-ci ne les balaient d’un revers de la main. L’expérience de Patrick Lagadec, spécialiste des crises et des risques, directeur de recherches à Polytechnique pendant trois décennies, relatée dans l’excellent Le continent des imprévus, fait parfois froid dans le dos. Elle montre la permanence des blocages et la surdité des dirigeants, même face à l’évidence.

Continue Reading

Share/Partage

L’Echo du mois avec Pierre Bellanger – De Skyrock à la souveraineté numérique

Pionnier des radios libres en France au début des années 80, Pierre Bellanger a créé Skyrock en 1986 qu’il dirige toujours. Éclectique et curieux, il est notamment à l’origine de la transposition du dispositif étasunien « Alerte enlèvement » en France en 2004, son attrait pour le multimédia puis le numérique vont l’amener à développer de nombreuses analyses et réflexions. Tribunes, interventions et ouvrages émaillent donc cette pensée singulière qui, face à l’hégémonie des USA et de ses GAFA [1], milite pour une reprise de « la souveraineté numérique » [2]. C’est dans ce cadre et, plus largement celui des problématiques en lien avec le numérique, que Pierre nous  a fait l’honneur de cet entretien.

Pierre Bellanger - EchoRadar 2015

Dans votre livre « La souveraineté numérique », vous insistez sur l’importance pour un pays se voulant souverain de pouvoir créer à la fois un système d’exploitation et un résogiciel. La France n’a toujours ni l’un ni l’autre. Existe-t-il des pistes de sortie de cette impasse ?

Oui, la création d’un Commissariat à la souveraineté numérique, dépendant directement de Matignon, et dont la mission première serait la mise en œuvre du système d’exploitation souverain. Un tel organisme est complémentaire des administrations et compétences existantes. Sa structure comme son budget sont particulièrement légers. Il correspond, dans le principe et la volonté, à ce que fut le Commissariat à l’énergie atomique de l’immédiate après-guerre.

Continue Reading

Share/Partage

Artificialités futures – Les réseaux électriques intelligents, opportunités et vulnérabilités des villes de demain

Lorsque se pose la question de l’avenir énergétique des sociétés occidentales, une des hypothèses qui revient régulièrement dans les débats entre spécialistes concerne le développement de l’efficacité énergétique. En effet, si au lieu de tenter de réduire nos émissions de CO2 par KWh, nous tentions plutôt de réduire notre production énergétique ? En l’état ce serait déjà une option tout à fait réalisable, mais celle-ci s’effectuerait au détriment de la qualité de vie des habitants du Nord ; irréaliste donc.

Smart-GridUne solution se dessine alors, limiter les émissions de gaz à effet de serre lors de la production électrique, dans les centrales à charbon ou à gaz par exemple, en diminuant les pertes sur le réseau. En effet, selon les endroits de la planète, ces dernières peuvent atteindre les 50% de la production d’électricité ; il convient alors de mettre en place des politiques adaptées.

Continue Reading

Share/Partage

L’Écho du mois : regards croisés – Après le colloque « la donnée n’est pas donnée »

L’Écho du mois permet d’échanger, au travers d’une interview, avec des personnalités dont l’action s’inscrit dans les thèmes relatifs à la stratégie, à ses diverses variantes, à ses évolutions technologiques et à leur influence sur celle-ci.

Pour ce dernier opus de la saison 2014-2015, EchoRadar a choisi d’interviewer quatre personnes qui ont participé au colloque du 23 mars 2015 « la donnée n’est pas donnée » [1] afin d’avoir leur retour d’expérience sur cet événement et, plus généralement, sur la révolution numérique qui a cours. Et ainsi patienter quelques mois jusqu’à la parution des actes du colloque prévus pour la fin 2015.

 Marc Watin-Augouard 2015 Le Général d’armée (2S) Marc Watin-Augouard est ancien inspecteur-général des armées (Gendarmerie), directeur du centre de recherche de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (CREOGN) et membre du comité de direction du Forum international de la cybersécurité (FIC).

 Bruno Teboul 2015

Bruno Teboul est le directeur scientifique, R&D et innovation de Keyrus.

 

Alexis Eidelman 2015

 Alexis Eidelman est data scientist dans l’équipe d’Henri Verdier, directeur d’Etalab [2] et administrateur général des données.

 Thibault Lamidel - 2015

 Thibault Lamidel est l’un des membres cofondateur d’EchoRadar et bloggueur (“Le fauteuil de Colbert” [3]).

 

Continue Reading

Share/Partage

Qui ose gagne ! Ou comment nos entreprises devraient apprendre à chasser la croissance en meute

Il y a quelques mois, votre serviteur participait à l’une de ces innombrables réunions où industriels, chercheurs et représentants de l’État se retrouvent pour faire un point d’avancement sur un projet. Sans doute assez justement à certains égards, certaines légendes urbaines [1] voudraient que l’État soit inefficace, impécunieux et parfaitement déconnecté des rouages industriels. En réalité, il n’en est rien puisque de plus en plus nombreux sont ses serviteurs à être passés par une structure privée [2].

Apprendre à chasser la croissance…ensemble ! (source)

Cela tombe à point car il arrive même que les représentants étatiques connaissent bien sinon parfaitement les rouages des financements des projets et, cerise sur le gâteau, maîtrisent même les tenants et les aboutissants techniques d’un projet ! Les industriels qui, normalement, devraient se réjouir d’avoir de tels interlocuteurs en vis-à-vis peuvent vite révéler, dans ce cas, certaines lacunes quand ce ne sont pas des limites. Continue Reading

Share/Partage

Conférence « Sécurité des systèmes informatiques : mythes, réalités et perspectives »

Une conférence-débat était organisée à l’initiative de Maurice Nivat et Joseph Sifakis, tous deux de l’Académie des sciences, le mardi 24 mars 2015 à l’Académie. Sur proposition de Cyberland, nous nous y sommes rendu conjointement pour écouter les différents intervenants.

grande_salle_546_194

Avant de poursuivre, il est parfaitement entendu que les propos rapportés (ci-dessous) ne sont qu’une transcription de ces communications. Toute erreur ou méprise, tout ajout ou oubli ne saurait être que de la seule responsabilité de l’auteur de ces lignes.

Continue Reading

Share/Partage

Colloque « La donnée n’est pas donnée » – 23 mars 2015

EchoRadaЯ, Keyrus, le Centre de Recherche de l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale (CREOGN), le Centre d’Enseignement Supérieur de la Gendarmerie Nationale (CESG), la chaire Castex de cyberstratégie, la chaire Saint-Cyr de cyberdéfense, la Vigie et la Revue de Défense Nationale sont heureux de vous inviter le 23 mars 2015 à l’Ecole Militaire (Paris VIIe) pour un colloque sur les données numériques.

bonne

Continue Reading

Share/Partage