Castillon

Vous ai-je déjà parlé de Castillon ? Vous savez, cette victoire française sur l’Angleterre qui mit fin à la guerre de cent ans. Celle dont on ne se souvient pas alors que chacun se remémore Azincourt. Une victoire curieusement négligée alors pourtant que c’est une grande victoire, mais pas dans l’air du temps du déclinisme français. Une récente BD (Castillon, juillet 1453) lui fait justice et nous apprend bien des choses qui vont au-delà de l’ultime combat qui pourrait paraître n’avoir d’autres signification que symbolique. Car Castillon est aussi une victoire importante dans l’art de la guerre…

 

Une BD peut ainsi nous en apprendre énormément sur notre histoire militaire. Certes, les éditions Delcourt se sont régulièrement signalé par la qualité de leur production. Et comme d’autres maisons, sur ce blog mentionnées, elle ouvre une série « historique », mais d’histoire sérieuse. Ainsi, cette collection « champs d’honneur » est scénarisée par Thierry Gloris de formation historienne.

Continue Reading

Share/Partage

Radar à bulles – 10 : BD napoléoniennes

En ce bicentenaire de Waterloo, nous avons eu droit à une floraison de BD sur Napoléon. Beaucoup sans grand intérêt, je dois le dire. J’en ai retenu deux qui valent le détour. Et qui n’ont rien à voir avec Waterloo, cela va sans dire.

Procédons chronologiquement. Ce qui me fascine le plus, c’est le Bonaparte des débuts. Le reste est moins convaincant. Aussi ai-je immédiatement acquis le Tome 3 de la série écrite et dessinée par André Osi, qui retrace la vie de Napoléon. Une série qui devrait se composer d’une vingtaine de volumes. Remarquable d’un point de vue historique. Le tome 3 traite de la campagne d’Italie (du moins la première partie), le moment militaire le plus impressionnant du jeune général, parti avec une petite armée, non équipée, destinée à faire diversion par rapport à l’effort principal engagé au nord des Alpes par Moreau. Avec ce ramassis de va-nu-pieds il réussit à franchir la porte de Vintimille, à progresser le long de la côte ligure puis à se retourner vers le nord pour prendre Turin, enfin partir plein ouest direction Milan. On connaissait ses batailles, mais Bonaparte signe là une campagne qui va durer plusieurs années. Il emporte la décision tandis que Moreau s’englue sur le Rhin.

Continue Reading

Share/Partage

Radar à bulles – 7 : « Batman – Un long Halloween » (Jeph Loeb et Tim Sale)

Second numéro de Radar à bulles de cette nouvelle année 2015, nous vous proposons aujourd’hui de vous intéresser encore une fois au Chevalier noir. « Un Long Halloween » est l’une des sources d’inspiration de la trilogie de Christopher Nolan. Ce tome, réunion d’une série de treize comics, est justement parfois introduit, dans certaines éditions, par une discussion avec le réalisateur dans laquelle il relève les traits marquants qui l’ont inspiré pour ses films.

batman-un-long-halloween-comics-volume-1-simple-29392

Que dire d’une aventure dans Gotham qui est recommandée comme un très bon classique du genre ?

Pour ma part, j’ai été largement séduit par cette fiction. L’approche graphique est très intéressante, assez sombre pour ceux qui adorent – ce n’est que mon point de vue.

Mais son plus gros point fort est la trame de l’histoire. A l’heure où nous pouvons comparer avec une série comme True Detective, les exigences sont très fortes. Et les auteurs de cette série placent la barre assez haut ! Le détective masqué est confronté à un tueur en série qui abat, à chaque grande fête, une personne en vue dans Gotham (donc, de préférence, une personnalité du crime).

Continue Reading

Share/Partage

Radar à bulles – 6 : « L’Insurrection – 1 – Avant l’orage » (Gawron et Sowa)

Voici une belle BD, parue dans la collection Aire libre, de chez Dupuis qui organise là un très bel ensemble avec tout un tas de publications innovantes. Nous nous trouvons ici à Varsovie, en 1944, quelques semaines ou quelques jours avant l’insurrection.

On aurait pu s’attendre à un traitement classique autour de héros à qui il arrive des aventures. Or, tel n’est pas l’angle retenu par les auteurs (Krzysztof Gawronkiewicz au dessin, Marzena Sowa au scénario) qui choisissent au contraire de s’attacher à quelques personnages adolescents ou tout jeunes adultes qui ont d’abord pour préoccupation les soucis de leur âge, mais aussi du moment : il s’agit des tourments amoureux, des relations avec l’environnement familial ou la famille, du couvre feu et de toutes ces contraintes de la guerre, enfin, plus loin mais se rapprochant peu à peu, la guerre elle-même et la question de l’attitude à tenir envers l’occupant.

Continue Reading

Share/Partage

Armes miraculeuses, armes de rupture ? BD Wunderwaffen : le spectre de l’Antarctique

Le blogzine Echoradar, auquel j’ai l’honneur d’appartenir, lance un dossier collectif sur les Wunderwaffen et autres armes miraculeuses. Un premier article a déjà montré que le miracle n’est pas venu du ciel. Je ne saurais être aussi savant et me suis dit que vous étiez peut-être à la recherche de cadeaux pour Noël : pourquoi ne pas penser à la série de BD intitulée justement Wunderwaffen, dont le tome 6, le Spectre de l’Antarctique, vient précisément de paraître ?

Wundewaffen_1.jpg

Car en fait, ce thème des Wunderwaffen a donné place à un genre, celui de l’uchronie autour de la Deuxième guerre mondiale. Une uchronie permet de broder sur une hypothèse : Et si… ?

Continue Reading

Share/Partage

Radar à bulles – 2 : « Les larmes du seigneur afghan » (Campi, Zabus et Pascale Bourgaux)

Voici une BD surprenante et atypique (comme souvent dans la collection Aire libre de Dupuis) qui mérite détour et intérêt. Elle parle d’Afghanistan, de journalisme, de talibans, de la région nord de Kunduz, à travers le regard d’une femme qui contraste fortement avec à la fois le milieu militaire et le milieu de la BD, tous deux assez masculins.

larmes_du_seigneur_afghan.jpg

La BD raconte l’histoire d’un reportage, effectué en 2010 par Pascale Bourgaux, une journaliste belge, dans un village du nord de l’Afghanistan, dans un fief d’un ancien lieutenant de Shah Massoud. Autrement dit, une zone a priori calme et en tout cas rétive aux talibans. Or, cette enquête montre comment, peu à peu, l’influence des talibans gagne du terrain même dans ce milieu qui lui était défavorable. L’histoire entremêle plusieurs angles.

Continue Reading

Share/Partage

Radar à bulles – 1 : « Malouines – Le ciel appartient aux faucons » (Barron et Taborda)

EchoRadar vous propose de suivre maintenant ses fiches de lecture sur les bandes dessinées et comics que ses membres ont pu lire. Autant de tomes, de numéros qui auront un rapport plus ou moins rapproché avec les sujets d’actualité ou d’intérêt habituels. En voici le premier numéro… ce qui sera l’occasion de remarquer l’apparition d’un numéro « 0 ». Numérotation inhabituelle pour souligner le rôle des fiches de lecture du Chardon comme catalyseur de la création de cette chronique. Ainsi, la BD « Jaurès » présenté par Le Chardon pour le dossier « Eté 1914 : un autre monde ? » devient le numéro 0, le prologue, de radar à bulles !

malouines_cover copia


Quelle bonne surprise de trouver au détour de l’obligation de faire ses commissions le premier tome d’une BD voulant aborder la guerre des Malouines (2 avril – 14 juin 1982) :
Malouines – Le ciel appartient aux faucons aux éditions Paquet (2014). Qui plus est, l’affaire est abordée du côté argentin, ce qui rajoute de l’intérêt. Oui, c’est une belle tribune pour raconter l’histoire de ces pilotes qui devinrent une menace mortelle pour la flotte anglaise. Toutefois, cette BD ne verse aucunement dans un nationalisme primaire, au contraire.

Continue Reading

Share/Partage
Translate »