Forces de l’ordre : refonder la formation

Actuellement la formation des membres des forces de l’ordre repose essentiellement sur le droit pénal. Si cela apparaît non dénué de fondement au vu de leurs missions répressives, ce point de départ a plusieurs conséquences pratiques :

  • cela les axe principalement sur l’aspect répressif de leur mission ;
  • comme ils ne consacrent pas leur vie entière au droit, ils peuvent être vus par les professions judiciaires comme des amateurs cherchant parfois à se hausser vainement au niveau des professionnels.

La conséquence de ce deuxième point est que, dès le commencement de leur exercice professionnel, ils sont confrontés à un problème de positionnement. Car les mêmes attitudes que celles décrites par Norbert Elias dans la société de cour sont encore à l’œuvre : une absence de regard d’approbation de la part de celui qui détient le pouvoir (ou le savoir), et voilà la disgrâce…

Source

Pourtant, il serait temps que les intéressés s’en persuadent : ils ne seront jamais considérées comme de vrais juristes par ceux qui estiment l’être (magistrats, avocats).

Mais est-ce un réel problème ?

Continue Reading

Share/Partage

Aujourd’hui la paix, demain la guerre : L’armée nouvelle de Jean Jaurès

L’aveuglement est souvent grand dans les populations en matière stratégique. Les politiques, les militaires, les chercheurs et autres savants (sachems) de la guerre n’y échappent malheureusement pas toujours, eux aussi. L’ouvrage de Jean Jaures sur L’armée nouvelle est en ce sens visionnaire et traduit la fin d’une époque. Sa grande particularité est d’être paru en 1911, seulement 3 ans avant l’assassinat de l’auteur et le début de la grande guerre, et quand on lit les premiers chapitres, on pourrait même se demander s’il n’avait pas été écrit après, au regard de sa pertinence.

La Défense est fondamentale pour la mise en place du socialisme de Jaurès. Le livre commence clairement « C’est par les questions relatives à la défense nationale et à la paix internationale que j’aborde l’exposé du plan d’organisation socialiste de la France que je veux soumettre au Parlement en formules législatives. Il y a urgence et pour le socialisme et pour la nation, à définir ce que doivent être, dans la pensée socialiste, l’institution militaire et la politique extérieure de la France républicaine ».

Continue Reading

Share/Partage