Pour une culture spatiale mondiale, démocratique et stratégique

Toute culture est constituée de référentiels. Il existe des cultures traditionnelles souvent implantées dans des lieux géographiques, pratiques pour le développement des sociétés, et mythiques, car un signe ou un événement désigne ce lieu comme étant propice à l’installation des sociétés. Il existe également des sociétés artificielles qui se constituent pour répondre à des besoins le plus souvent économiques et scientifiques comme les plateformes pétrolières, les sous-marins, les environnements hyper-informatisés et les vols habités.

Quelle que soit la nature de ces sociétés, il est nécessaire d’appliquer des principes d’observation qui induisent  à la fois un devoir d’objectivité (on regarde, on enregistre, mais on ne juge pas et on ne transfert pas nos propres référentiels culturels sur l’Autre) et un devoir d’exhaustivité (il ne faut négliger aucun détail). Le plus souvent, le travail d’observation nécessite que l’on se déplace sur le terrain lorsque cela est possible et que l’on partage la vie et les mœurs des populations que l’on analyse. Continue Reading

Share/Partage

Le Discours de la servitude volontaire de La Boétie

Qui connaît Étienne de La Boétie ? On lui associe le nom d’une rue huppée de Paris… les plus cultivés penseront au Discours de la servitude volontaire, sans bien savoir de quoi il s’agit. Justement, voici une bonne occasion de creuser un peu et de lire ce bref opuscule (une cinquantaine de pages en format poche) d’un auteur du XVIè siècle.

Discours de la servitude volontaire

Un classique à la langue d’autrefois. Convenons en tout de suite, la lecture n’est pas aisée car il y a une vraie distance entre le françois de jadis et celui que nous pratiquons aujourd’hui. Cependant, le texte est lisible et compréhensible sans efforts, surtout que les éditions modernes (j’ai utilisé celle de Garnier-Flammarion) donnent suffisamment de notes de bas de pages pour expliciter ce qui serait obscur. Continue Reading

Share/Partage

Dossier estival 2017 – Culture(s) et stratégie(s)

La notion de culture recouvre plusieurs significations, notamment les suivantes, au sens ethnographique, elle recouvre les us et coutumes d’un collectif, au sens académique, elle désigne la caractéristique d’un individu ayant de grandes connaissances et, enfin, au sens agricole du terme, il s’agit d’un travail de la terre.

La culture chez l’homme est donc issue, à la fois, de l’inné et de l’acquis.

Concernant l’acquis, l’État investit, à travers une politique publique culturelle, notamment, dans l’égal accès au patrimoine et à sa protection afin de rendre la chose culturelle l’un des biens communs, mélange générationnel et social. Continue Reading

Share/Partage

Les sciences humaines et sociales : nouvelles options pour la défense

Le 25 janvier 2017, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a fait signer un pacte entre le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et les Présidents d’Universités (CPU), afin de créer une alliance entre le monde de la Défense et le monde de la Recherche. Le Pacte Enseignement Supérieur et Défense (le PES) insiste sur la nécessaire intégration des sciences humaines et sociales (SHS) dans la conception des recherches et de l’innovation.

Ce geste capital devrait oxygéner toute la chaîne qui conduit à des plans de défense globale, car de la veille en passant par l’analyse et la stratégie pour des plans d’action, les SHS viendront enrichir tous les acteurs de la sécurité et de la défense et toutes leurs conceptions. Le but est de défendre aux mieux les patrimoines humain, matériel et informationnel.

Il s’agit d’un vrai défi qui promet de faire progresser l’éducation, la science et la morale citoyenne, tout en se parant d’une épaisse de couche d’éthique et de déontologie, si l’on admet que le principal enjeu de la défense est -entre-autres- social.

Continue Reading

Share/Partage

Guerre ou paix… par Dominique de Villepin

Timeo danaos et dona ferentes (l’Enéide, Virgile) | Dans son « Mémoire de paix pour temps de guerre » Villepin illustre à merveille cette phrase célèbre. Comme tout politique pensant que ses tours oratoires ne sont pas éventés, il convoque dès ses premiers propos ses ancêtres militaires faisant remonter sa généalogie jusqu’à l’époque de Jeanne d’Arc (p 18) sans oublier de citer un grand-oncle tué près d’Alep, en Syrie, « à la tête de son char ». Mais une telle expression montre l’absence de connaissances de la chose militaire, car quand on meurt en blindé, c’est dans son char ou à la tête de son peloton ou escadron de chars, mais jamais à la tête de son char.

Si flatter les gens en montrant que l’orateur partage avec son public des éléments communs, en l’occurrence une famille militaire, avant de leur annoncer des choses désagréables est une figure de rhétorique politique classique, encore faudrait-il savoir flatter correctement. Et pour cela, un minimum de connaissance du sujet est indispensable.

Continue Reading

Share/Partage

Les Kalibr à l’assaut du désert syrien

Les Kalibr à l'assaut du désert syrien

La marine russe a procédé à de nouvelles frappes avec des missiles de croisière Kalibr tirés depuis la Méditerranée contre des cibles de l’État islamique en Syrie. Que faut-il retenir de cette nouvelle démonstration de force ?

Il s’agit du quatrième tir du genre. Le premier avait eu lieu peu après le lancement de l’opération russe en Syrie, le 7 octobre 2015 : une salve de 26 missiles Kalibr alors avait été tirée depuis la mer Caspienne par la frégate Daghestan (Projet 11661K), et les corvettes lance-missiles Grad Sviazhsk, Uglitch et Velikiy Ustiug (Projet 21631) vers des cibles de l’EI. Quelques semaine plus tard, le 9 décembre 2015, le sous-marin B-237 Rostov-sur-le-Don (Projet 0636.3), alors en transit en Méditerranée afin de rallier la mer Noire, avait à son tour procédé à un tir de 4 missiles sur des objectifs situés à Raqqa. Enfin, le 15 novembre dernier, c’est la frégate Amiral Grigorovitch (tête de série du Projet 11356M, flotte de la mer Noire) qui a tiré une salve de 3 (?) missiles Kalibr.

Continue Reading

Share/Partage

Emmanuel Macron, Chef des Armées

En Marche va pouvoir adopter le pas cadencé ! Emmanuel Macron, 39 ans, devient avec 66% des suffrages le 8ème Président de la Vème République. Et donc le nouveau « Chef des armées » françaises, comme le décrit l’Article 15 de la Constitution de 1958. Tableau des travaux qui attendent le nouveau Président de la République.

Photo ci-dessus:
visite d’Emmanuel Macron, alors Ministre de l’Economie, chez Thales Avionics à Bordeaux le 9 mai 2016 – © AFP NICOLAS TUCAT

Nous avions sur le blog fait l’état des programmes des candidats à la veille du premier tour des élections présidentielles, essayons ici de ne pas trop nous répéter. Vous pouvez retrouvez ces articles ici:

Continue Reading

Share/Partage

Défense & Election Présidentielle, comparatif des programmes

Dernière ligne droite. Dimanche prochain se déroule le premier tour de cette élection présidentielle 2017, et jamais sous la 5ème République l’issue n’aura été si incertaine.

L’heure est certes tardive, mais je choisis donc cette dernière semaine pour revenir sur l’ensemble des propositions faites en matière de défense (et de politique étrangère) par les cinq principaux candidats à cette Présidentielle.

[NB: oui je regrette de devoir éluder les « petits » candidats par manque de temps. Cependant leur projet défense n’est que peu ou pas développé, et se résume à anti-militarisme lorsque l’on est très à gauche, et sortie de l’OTAN/rapprochement avec la Russie en face…]

Commençons par un tableau général. On entend de façon systématique que les questions de défense au sens large sont absentes du débat public… si l’on entend par débat public la télévision.

Car un pourcentage non-négligeable et grandissant des électeurs s’informe désormais via internet (pour le meilleur et pour le pire ? #FakeNews), où l’on trouve tous les éléments d’informations dont voici une sélection.

Share/Partage