A Limoges, on n’a pas de TGV mais on aura l’Hyperloop…

Au départ, cela ressemble à un poisson d’avril mais le projet est bien réel…. Le 10 août 2018, la préfecture de la Haute-Vienne a enregistré une demande de permis de construire pour l’élaboration de la plus longue piste d’essai Hyperloop du territoire et de son laboratoire de recherche. Le lieu retenu pour cet ambitieux projet technologique n’est autre que Droux, un village limousin de 400 habitants situé en pleine campagne, à une cinquantaine de kilomètres de Limoges.

Piste d’essai Hyperloop – USA

Droux, futur berceau de l’Hyperloop ( ?)

Ce projet est porté par la startup canadienne Transpod, basée à Toronto et spécialisée dans le développement (R&D) de la technologie Hyperloop. Son PDG cofondateur, Sébastien Gendron, souhaite construire à Droux la plus grande piste d’essai (4km) permettant, en principe, de tester des vitesses de déplacement des capsules proches des 1000 km/h. Cette piste est constituée d’un tube vide d’air, étanche, monté sur pylônes et dans lequel se déplacent des capsules. Celles-ci pourraient atteindre la vitesse d’un avion en se succédant selon la cadence de rames de métro.

Continue Reading

Share/Partage

L’éthique est-elle Turing-calculable ?

1 – Un rapport Villani très attendu

Il y a trois semaines, le Député mathématicien Cédric Villani remettait officiellement au gouvernement son rapport sur l’Intelligence Artificielle [1].  Le Président de la République annonçait dans la foulée un budget de 1,5 Milliards d’Euros consacré à l’IA. Depuis cet événement, les articles, analyses et commentaires se sont multipliés sur cette mission stratégique pour la France. Dans l’ensemble, l’important travail réalisé par l’équipe Villani et par les membres permanents du Conseil National du Numérique a été salué dans la presse et les médias.

 

La Mission Villani a procédé  à plus de 350 auditions d’experts, de chercheurs, d’industriels, d’entrepreneurs et de professionnels du numérique en couvrant un large périmètre de thématiques. Le rapport de 235 pages reflète bien cet effort méticuleux d’audition et de restitution. Il fournit une feuille de route précise sur la politique à mener en matière d’IA. Tous les sujets ont été abordés, y compris ceux qui fâchent, avec méthodologie et rigueur..

Continue Reading

Share/Partage

IA, Intelligence Artificielle, Inexorable Armageddon ?

Elon Musk, entrepreneur visionnaire, fondateur de Tesla et de Space X, inventeur génial, développeur éclairé de l’innovation, futurologue, futur premier voyagiste du système solaire, communique de plus en plus souvent sur l’intelligence artificielle qu’il considère aujourd’hui comme « le plus grand risque auquel notre civilisation sera confrontée ».

 

Ses dernières interventions [1] ne souffrent d’aucune ambiguïté, ne s’embarrassent d’aucune précaution pour affirmer que le genre humain est en danger, que le péril est parmi nous et que l’IA pourrait nous conduire prochainement à un Irrémédiable Armageddon.

Continue Reading

Share/Partage

Cash Investigation, Cash approximations

La cybersécurité est un sujet suffisamment sensible pour qu’il mérite d’être traité par les journalistes avec rigueur et sérieux. En la matière, l’approximation et la sous-estimation de sa complexité conduisent inévitablement à des contre-vérités médiatiques et à des biais de représentation. C’est précisément ce que l’émission de France 2 Cash Investigation « Marchés publics : le grand dérapage » nous a fourni le mardi 18 octobre à 20h55, tant les approximations et les contre-vérités se succédaient à grande vitesse tout au long du reportage sur le système d’exploitation des ordinateurs du Ministère de la Défense.

cash-investigation-capture

Je dois avouer qu’il en faut en général beaucoup pour me choquer mais que ce « beaucoup » a été très vite atteint par l’équipe de Cash Investigation ! Jamais réalité n’avait été à ce point tordue et déformée dans l’unique but d’entrer par le goulot étroit du format préfabriqué de la désinformation. En clair, on a voulu se « payer les balourds » du Ministère de la Défense et les militaires qui ont choisi le système d’exploitation Windows (Microsoft) pour équiper leurs machines…

Continue Reading

Share/Partage

L’Echo du mois avec Nicolas Bouzou – Penser l’innovation

Economiste et essayiste, auteur de plusieurs ouvrages de référence en économie, intervenant régulièrement dans le débat public, Nicolas Bouzou vient de publier un ouvrage intitulé « L’Innovation Sauvera le Monde ».

nicolas-bouzou-n2

 

Votre dernier essai intitulé « L’innovation sauvera le monde » vient d’être publié chez Plon. Ce titre  témoigne d’une vision optimiste du futur que vous modérez dès la première page de votre ouvrage par un second titre moins « vendeur » et plus pessimiste : « Comment l’innovation contribue à la montée de l’extrémisme et du fondamentalisme ». Quelles sont les pistes à suivre pour que l’innovation ne provoque pas plus de turbulences qu’elle n’apporte de solutions ?

L’innovation génère forcément des turbulences et des crises. C’est l’essence même du processus de destruction-créatrice schumpétérien. La question n’est pas de les éviter car c’est impossible, mais de faire en sorte qu’elles soient acceptées par le corps social et non pas rejetées, ce rejet prenant notamment la forme du nationalisme politique et du fondamentalisme religieux, deux forces très puissantes dans notre monde contemporain. Deux éléments sont nécessaires. D’une part, une politique publique articulée autour de la flexibilité et de la formation qui donne des perspectives aux victimes de la destruction-créatrice. D’autre part un socle philosophique de croyances qui renforce l’attrait de la démocratie libérale qui caractérise la civilisation occidentale. Comme je le montre dans le livre, nous avons à ce titre tout à la fois besoin d’une spiritualité (c’est la question du sens de ces innovations) et de valeurs (c’est la question de la régulation de ces innovations).

Continue Reading

Share/Partage

La Chine pionnière en communication quantique satellitaire

Mozi, un satellite laboratoire

Le 16 août 2016 à 1h40 – Une fusée chinoise Longue Marche 2D-Y32 décolle de son pas de tir de la base de Jiuquan situé dans le désert de Gobi et place en orbite héliosynchrone à une altitude de 500 km, Mozi, le premier satellite de communication quantique. Deux autres satellites seront également déployés durant le vol. Ce lancement réussi confirme une nouvelle fois la forte implication de la Chine dans le domaine spatial et sa volonté de devenir une nation technologique pionnière en matière de communication quantique satellitaire.

Mozi sat N0

Mozi porte le nom d’un philosophe chinois du Vème siècle avant JC. Il est issu du programme QUESS (Quantum Experiments at Space Scale – Expériences quantiques à l’échelle spatiale) supervisé conjointement par l’Agence Spatiale chinoise et le Centre National des Sciences Spatiales (NSSC) dans le cadre du programme prioritaire stratégique des sciences spatiales, lui même inscrit au 12e plan quinquennal de 2011.

Continue Reading

Share/Partage

Sunway TaihuLight, l’ordinateur le plus puissant du monde est chinois

La Chine confirme sa position de leader mondial en matière de calcul haute performance

20 juin 2016 – Le supercalculateur chinois Sunway TaihuLight vient de détrôner Tianhe-2, l’ancien champion mondial du calcul haute performance (HPC), lui aussi chinois, dans le classement TOP500 [1] des 500 ordinateurs les plus puissants du monde. Construit en Chine à partir de technologies chinoises, Sunway TaihuLight affiche aujourd’hui une puissance de calcul record de 93 pétaFLOPS, ce qui représente 93 quadrillions d’opérations à la seconde soit 93 fois 10 à la puissance 15 (93 millions de milliards) opérations par seconde…

Sunway TaihuLight N1

Sunway TaihuLight – NSC Wuxi – Chine

Il améliore ainsi d’un facteur 3 l’ancien record de son cousin Tianhe-2 qui atteignait les 33,86 pétaFLOPS en 2013. L’unité de mesure de la puissance de calcul des ordinateurs s’exprime en FLOPS, acronyme anglo-saxon de FLoating point Opérations per Second, opérations à virgule flottante par seconde. On notera que la puissance de calcul de Sunway TaihuLight reste 150 fois moins élevée que celle du réseau de minage utilisé pour le fonctionnement de la crypto monnaie Bitcoin. La puissance de calcul de ce réseau de machines atteint les 15 000 exaFLOPS en juin 2016. Toutefois, cette puissance qui est obtenue à partir d’un grand nombre d’ordinateurs mis en réseau n’offre pas les mêmes fonctionnalités qu’une machine comme Sunway TaihuLight, nativement dédiée au calcul haute performance et à la simulation numérique. Sunway TaihuLight mérite donc son titre de champion du monde dans la catégorie HPC.

Continue Reading

Share/Partage

Sea Hunter, la Google Car des mers

Dans le cadre du programme ACTUV ( Anti-submarine Continuous Trail Unmanned Vessel) et ASW (Anti-Submarine Warfare), la Darpa vient de procéder à des tests en vraie grandeur de son démonstrateur « Sea Hunter », un navire sans équipage, autonome, destiné à la lutte anti-sous-marine.

Sea Hunter - image N1

Long d’une quarantaine de mètres et propulsé par deux moteurs diesel, le Sea Hunter peut se déplacer à des vitesses de 27 nœuds soit 50 km/h sur de longues distances (plusieurs milliers de kilomètres durant plus de trois mois) en autonomie. Il a été développé par le constructeur Leidos sous l’égide du programme ACTUV – DARPA en liaison avec le bureau de l’US Naval Research.

Continue Reading

Share/Partage