Les Mongols et le renseignement : guerre du Kharezm

En 1218, l’empire Khwarezm [1] est dirigé par le sultan Ala ad-Din Muhammad. Cet État puissant s’étend sur l’Afghanistan, le Turkménistan et l’Iran actuels. Il se compose d’environ 20 millions d’habitants [2], principalement turcs, iraniens, afghans et arabes, répartis sur 3 millions de km2. Les deux villes de Boukhara et de Samarkand étaient parmi les plus grandes et les plus prospères villes du monde médiéval. Cet empire est toutefois de constitution récente (1194) et sous la domination du pouvoir d’un « maître improvisé », issu d’une famille régnante divisée. Il est doté d’une armée de mercenaires recrutés au hasard [3]. Il va disparaître sous les coups de son puissant voisin, l’empire mongol.

Continue Reading

Share/Partage

Surprise stratégique : cigale ou fourmi ?

Jeudi saint 1519, des navires de l’expédition Cortes s’arrêtent à San juan de Ulua, le futur port de Veracruz, reconnu dès l’expédition Grijalva. Deux calipixques (capitaines) de l’empereur Moctezuma viennent les voir pour se renseigner. Montés à bord des vaisseaux et bien accueillis, ils offrent des cadeaux aux Espagnols et les prennent pour des demi-dieux. Le dimanche de pâques, le gouverneur aztèque de la région Teuthlille, avec une délégation, vient rencontrer Cortes. Aussitôt débarqués, ils partent rendre compte de leur mission à l’empereur Moctezuma, à Mexico-Tenochtitlan. Pour l’empire Aztèque, il s’agit d’une surprise stratégique majeure qui mènera à sa perte.

cigale_et_fourmi

Plus proche de nous, l’effondrement militaire et politique de la France en mai-juin 1940 est la surprise stratégique majeure du début de la Seconde Guerre mondiale à la suite d’une surprise tactique sur la Meuse (concentration des feux aériens à  Sedan). Ce sera fatal à la IIIème République. La surprise stratégique serait donc mortelle malgré des dispositifs de renseignement…

Continue Reading

Share/Partage

Starship troopers : une vision 2.0 de l’avenir ?

Starship troopers a été un bide relatif au niveau commercial. Il faut bien le reconnaître. Est-ce bien mérité ? Certainement pas si l’on regarde cette dystopie comme un miroir des défauts de notre temps, qui nous pointe le risque de la dégénérescence des démocraties en empire totalitaire. Une fois compris les malaises palpables à la vue de ce film quelque peu subversif – à moins de ne vouloir voir qu’un très bon film d’action (très mauvais pour ses suites), ce récit reste savoureux.19

Continue Reading

Share/Partage

Rugby, guerre et politique : similitudes ?

En janvier 2010, Invictus est sorti sur les écrans français. Ce film de Clint Eastwood montre comment le rugby a été considéré par Nelson Mandela, comme « la continuation de la politique par d’autres moyens ». La coupe du monde de rugby de 1995 a donc contribué à panser les blessures issues de l’apartheid et à construire une nouvelle identité sud-africaine.

Coupe-du-monde-Direction-les-quarts-de-finale_actu_fiche

Alors que la coupe du monde bat son plein, force est de constater que le rugby comporte de nombreuses analogies avec le combat, les opérations ou la guerre. Certaines similitudes sont propres à ce sport alors que d’autres sont plus généralement communes au mouvement sportif. Le rugby aurait-il pour autant une fonction politique et sociale proche de celle de la guerre ?

Continue Reading

Share/Partage

Artificialités futures – Chroniques transhumaines : la prise de New Africa

31 décembre 2035 – 9h18 : le lieutenant Hal Hunter entre avec sa section dans la tour Jupiter dans la banlieue de New Africa, la ville connectée la plus moderne au monde en 2035. Il est un des meilleurs éléments des forces spéciales de l’Union du Golfe de Guinée (UGG). En arrivant à l’étage 77 de l’hôtel de ville, à 19h18, il vacille. Avant de fermer définitivement les yeux, il se demande comment il en est arrivé là…

size0 (1)

Continue Reading

Share/Partage

OVNI sur Internet : EchoRadar a un an !

Cela fait maintenant un an. Le 13 juillet 2014, un OVNI (objet virtuel naviguant sur Internet) arrivait, dans la torpeur de l’été, sur les scopes de la blogosphère de défense et les résaux sociaux. EchoRadar a un an !

297755main_GPN-2001-000009_full

Il est maintenant installé sur son site, sur Facebook (plus de 430 j’aime) ou sur Twitter (plus de 1350 tweets et de 540 abonnés) :

Loin de dresser un bilan, il semble nécessaire de rappeler ce que cela représente :

  • Plus de 120 billets dont 10 radars à bulles et 10 échos du mois
  • 2 dossiers thématiques (été 14 : un autre monde / Armes de ruptures, armes miraculeuses ?) dont le premier a fait l’objet d’une vente sur Amazon
  • Un colloque « La donnée n’est pas donnée » à l’école militaire

Le projet EchoRadar (EЯ) était né au printemps 2014 de la volonté de proposer des analyses sérieuses sans trop se prendre au sérieux ! Nous sommes toujours aussi heureux d’y accueillir nos lecteurs. Pour 2015/16 d’autres surprises vous attendent mais ceci est une autre histoire…

Share/Partage

Lire « La guerre hors limites »

Quelle guerre mener ? La méthode occidentale ne revient-elle pas à « tirer des oiseaux avec des balles en or » ? « Face à un ennemi qui méprise les règles », faut-il les transgresser aussi ? C’est aux réponses à nombre de questions stratégiques que nous convient les auteurs. D’emblée, le ton est donné : « La Guerre hors limites est un document exceptionnel sur la réflexion stratégique chinoise actuelle ».

Chinese UAV

La préface explique en quelques pages les motivations des auteurs qui exposent leur vision stratégique par peur du surclassement ou de préparer la guerre d’avant. Elle allie des retours d’expériences (surtout celles des autres nations en l’occurrence) « actuels » et des pensées plus anciennes comme celles de Sun Zu. La réflexion des auteurs sur le changement de la manière de faire la guerre nous mène donc au cœur des ambitions chinoises du XXIème siècle. Le temps des batailles semblerait révolu ou plutôt le champ de bataille aurait changé de nature.

Continue Reading

Share/Partage

Guerre de l’information pour la conquête du Mexique !

La campagne militaire de Cortes en 1519 lui permet de faire chuter l’Empire aztèque. Elle reste dans les mémoires comme une formidable et sanguinaire épopée, dans laquelle l’intelligence côtoie parfois l’amour et la trahison. Cet affrontement fut autant une guerre de l’information qu’une suite de batailles. Comment les Espagnols (et les Antillais), aussi peu nombreux, ont-ils pu vaincre l’Empire aztèque ? Les alliances avec les Indiens ont permis de disposer de troupes nombreuses et le renseignement a été primordial pour éviter les pièges aztèques.

800px-Murales_Rivera_-_Markt_in_Tlatelolco_3

La colonisation européenne durant la période des grandes découvertes des XVème et XVIème siècles s’est ainsi appuyée sur la technologie mais surtout sur la capacité du conquérant à maitriser l’information et, en premier lieu, le renseignement. L’épopée de la conquête du Mexique par Hernan Cortés, face à des ennemis pugnaces et correctement renseignés, illustre parfaitement cela.

Continue Reading

Share/Partage