Le Kuznetsov, transport d’aviation ?

La démonstration aéronavale russe depuis le bassin oriental de la Méditerranée n’est pas dans sa phase la plus probante. Le croiseur porte-aéronefs Kuznetsov serait réduit, depuis un ou plusieurs jours, au rôle de simple transport d’aviation.

p1685724

Les doutes sur la viabilité de la filière STOBAR (Short Take-Off But Arrested Recovery) s’alimenteront de la confirmation – ou non – des faits relevés.

Continue Reading

Share/Partage

Le Kuznetsov, encore opérationnel ?

Un nouvel accident s’est produit à bord du croiseur porte-aéronefs Kuznetsov : un Su-33 a manqué son arrêt complet à bord et est tombé à la mer. Si le pilote est sain et sauf une nouvelle fois – démontrant les qualités du SAR russe -, la crédibilité opérationnelle du GRAN et de son groupe aérien embarqué est atteinte.

© Inconnu. Image des archives montrant un Su-33 en phase d'appontage à bord du Kuznetsov.

© Inconnu. Image des archives montrant un Su-33 en phase d’appontage à bord du Kuznetsov.

 

Le porte-aéronefs russe peut-il être regardé comme un navire de combat opérationnel ?

Continue Reading

Share/Partage

Un monde s’effondre, tout devient possible : 2016, une année charnière

« Après le Brexit et cette élection, tout est désormais possible. Un monde s’effondre devant nos yeux. Un vertige ». Ainsi s’est exprimé Gérard Araud, ambassadeur de France aux États-Unis, sur son compte Twitter : un gazouilli consécutif à la victoire de Donald Trump lors des élections américaines qui suscita de très nombreuses réactions des deux côtés de l’Atlantique. Pourtant ce message à chaud, supprimé quelques heures après, ne manquait guère de justesse dans le propos.

 
Comment ne pas abonder en son sens au regard de ce que fut cette année 2016 et des nombreuses surprises électorales qu’elle revêtit? Sans s’étendre sur les évènements annexes, ayant eu des répercussions directes ou indirectes sur la décision des électeurs, il est perceptible qu’un mouvement de fond est en cours depuis plusieurs années avec des accalmies et des reprises soudaines. L’année 2016 est exceptionnelle à ce titre dans le sens où elle défia tous les pronostics, et pour tout dire, ébranla toute une mécanique savamment huilée par des décennies d’usage. La démocratie, et son corollaire le système de votation, prouva qu’elle pouvait devenir une arme en les mains d’une frange conséquente de la population ulcérée d’être sempiternellement moquée, méprisée et sermonnée par la classe politique comme médiatique.

Continue Reading

Share/Partage

Un grand pays doit envoyer des hommes dans l’espace

Ça y est, le français Thomas Pesquet a débuté sa mission de six mois dans la Station Spatiale Internationale, en orbite à 400 km au dessus de nos têtes. Cela faisait presque une décennie qu’un français n’était pas allé dans l’espace. Voilà un écart de temps bien trop long.

Les 10 spationautes français. Vincent Capman pour Paris Match.

C’était le « buzz » de la semaine – malgré la grosse actualité politique – le départ de Thomas Pesquet pour la station spatiale internationale, l’ISS. Le lanceur russe avec à son bord la capsule Soyouz et les trois astronautes (une américaine, un russe, un français) a décollé de Baïkonour au Kazakhstan jeudi à 21h20, sans aucune difficulté.

S’en sont suivies 48H de vol pour « rattraper » l’orbite de l’ISS, puis enfin, après une délicate manœuvre d’abordage… c’est le contact ! Et l’accueil des nouveaux arrivants par les trois astronautes déjà présents.

Comme je le disais, cela faisait presque une décennie qu’un français (Leopold Eyharts) n’était pas monté à bord de l’ISS, ou même allé dans l’espace tout simplement. Il était donc temps !

Car oui, il est selon moi inconcevable qu’une grande nation – ou du moins qui se revendique comme telle – membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies, et qui plus est sur le podium de celles qui investissent le plus dans les programmes spatiaux… n’envoie pas régulièrement des hommes dans l’espace.

Continue Reading

Share/Partage

La famille EchoRadar accueille ses nouveaux membres

L’heureuse venue de trois nouveaux membres en 2015 a permis à notre blogzine d’enrichir et de diversifier ses contenus tout en promouvant, conformément à notre profession de foi, les pensées critiques à l’égard de la stratégie et de ses diverses variantes.

echoradar_blogs_part3

Afin de continuer à progresser intellectuellement et collectivement et de conserver nos valeurs d’ouverture, de coopération et de bienveillance, nous accueillons, cette année, trois nouveaux membres :

  • Rus Navy Intelligence par Igor Delanoë, expert en politiques étrangères et de défense russes et en particulier son volet maritime;

  • Pax Aquitania par Thomas Schumacher, spécialisé dans l’écosystème de défense en particulier de la région Nouvelle Aquitaine ;

  • VMF 214 par Emmanuel Chiva, dont le blog propose des billets relatifs à l’innovation technologique, appliquée à la défense et à la sécurité.

Ces trois nouveaux blogueurs ont été choisis par l’ensemble des membres d’EchoRadar qui vous propose donc cette deuxième et prometteuse promotion « échoradienne ».

Nous adressons à nos nouveaux camarades un salut de bienvenue, chaleureux et fraternel, et espérons que vous partagerez notre enthousiasme en continuant de nous suivre via nos pages TwitterFacebook , Google+ et, évidemment, de lire notre blogzine avec assiduité.

Share/Partage

L’Amérique du Président Trump, notre premier partenaire stratégique

Les années Obama auront vu ce que je nommerai sans aucun doute l’apogée de la coopération militaire franco-américaine. Une politique du « Leading from behind », qui combinée à un essoufflement stratégique britannique, aura donc vu la France être choisie comme le partenaire de confiance de la première puissance mondiale. 

Les questions que l’on peut légitimement se poser après l’élection de Donald Trump comme « Commander in Chief » sont les suivantes: cette position peut-elle tenir ? Va t-elle tenir ? Doit-elle tenir ?

Continue Reading

Share/Partage

Autour du président Trump, cet effet Brexit aux normes américaines

Après « Autour du Brexit, cet effet Trump aux normes européennes », jettons un oeil sur la victoire électorale de Donald Trump et la défaite de Hillary Clinton dans la course à la Maison Blanche.

 

winner_donald_trump


Les médias ont éludé le pays réel et les instituts de sondage sont littéralement aveugles sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Google+, etc)
. Entre ces deux terra incognita, journalistes et prévisionnistes ont pris leurs désirs pour des réalités – ou leurs vessies pour des lanternes, garantissant une victoire quasi certaine et écrasante de Hillary Clinton jusqu’au soir du 8 novembre (194 médias américains sur 200 avaient soutenu Hillary Clinton). L’éventuelle autocensure politiquement correcte des sondés ouvertement ou potentiellement pro-Trump aurait-elle induit les instituts de sondage en erreur ? Les sondages par appels téléphoniques sur des lignes fixes ont-ils encore un sens à l’ère des smartphones, des tablettes et des apps Android/iPhone ? 

Continue Reading

Share/Partage

Cuirassé Lance-Engins Jean Bart

La refonte lance-missiles des cuirassés Richelieu (1940 – 1967) et Jean Bart (1940 – 1970), dans le prolongement de la reconstruction de la flotte de surface française après la Deuxième Guerre mondiale (1939 – 1945), aurait pu fournir deux vecteurs de surface pour la dissuasion nucléaire française.

© Jacques Marquet.

© Jacques Marquet.

La Marine nationale marquait un temps son intérêt pour le missile de croisière à charge nucléaire Regulus II et ne pouvait qu’avoir un avis sur le projet italien de croiseur Polaris.

 

Continue Reading

Share/Partage